Sciences - Astronomie
Simples images du Ciel - Vénus
Intro
Mises à jour
Conjonctions et occultations
Satellites artificiels
Vénus
Lune
Soleil
Mercure
Mars
Jupiter
Saturne
Comètes
Astéroïdes et étoiles filantes
Occultations stellaires
Etoiles doubles
Divers
Liens



Vénus

Avec un APN ou à l'oeil nu, Vénus se présente come un point brillant. Par contre un instrument d'astronomie, même modeste, montre la forme de la planète qui présente des phases, exactement comme la Lune



Lundi 8 septembre 2008 - Vénus se couche sur les Monts du Lyonnais













Transit de Vénus

Le transit de Vénus est un phénomène exceptionnel. Vénus, plus proche du Soleil que la Terre, passe à intervalles assez régulier entre nous et notre étoile. Mais il est très rare que l'alignement soit parfait. Donc le plus souvent, vue de la Terre, Vénus passe au-dessus ou en-dessous du Soleil, invisible dans son intense rayonnement.

Mais il arrive que l'alignement soit suffisamment précis pour que Vénus passe devant le disque solaire, se découpant à contre-jour. C'est celà le transit de Vénus.

Les transits de Vénus se produisent par groupes de deux, séparés de huit ans, mais chaque groupe de deux est séparé du suivant par 121,5 ou 105,5 ans. En clair un individu d'une longévité normale peut espérer assister à deux transits séparés de 8 ans, à condition que le phénomène ne se passe pas pendant la nuit, visible pour l'hémisphère opposé, et que la météo soit favorable.

Concernant ceux qui m'étaient accessibles j'ai pu observer le transit du 8 juin 2004 et j'ai tenté d'observer celui du 6 juin 2012. Voir ci-dessous.

Les transits précédents se sont produits en décembre 1874 et décembre 1882.
Les suivants se produiront en 2117 et 2125.




Mardi 8 juin 2004



Télescope Maksutov Rumak MK66 (150/1800) avec APN compact Canon A60 monté en afocal derrière un oculaire de 25mm.

Ce jour là les conditions étaient parfaites. Beau temps calme et clair, je n'ai eu que quelques kilomètres à faire pour trouver un horizon dégagé, dans les Dombes, à proximité de Sathonay Village.



Gros plan sur Vénus et le limbe solaire.




L'image de gauche montre le télescope utilisé, monté sur une petite monture équatoriale afin qu'il reste en permanence pointé vers le Soleil.

On voit, devant l'ouverture du télescope, le filtre en Astrosolar, matériau spécialement produit pour réduire l'intensité du rayonnement solaire. Il ne laisse passer que 1/100.000ème ou 0,001% de ce rayonnement.

La feuille d'Astrosolar a été solidement fixée par mes soins sur le télescope par l'intermédiaire d'une monture en contreplaqué. Ce filtre doit toujours être placé devant l'ouverture du télescope.






Attention, les observations du Soleil et de Vénus devant le Soleil sont potentiellement dangereuses. Il est absolument nécessaire de disposer de filtres spéciaux (pas forçément coûteux) et de les utiliser suivant les préconisations du fabricant. Tout "bricolage" irréfléchi est à exclure, un accident pouvant se solder par une perte de vision définitive, totale ou partielle. Inversement, avec une connaissance suffisante des risques, une méthodologie et du matériel adaptés, c'est une pratique normale de l'astronomie amateur.
Donc si celà vous tente, documentez-vous sérieusement. Ne faites pas de saut à l'élastique sans élastique...



Mercredi 6 juin 2012


Depuis plusieurs jours la surveillance des sites météo est un souci permanent. L'événement du 6 juin 2012 ne se reproduira pas avant 105 ans. Il est donc noté sur mes tablettes depuis longtemps.

Le précédent transit de Vénus s'est produit le 8 juin 2004, j'étais sur le coup et l'observation avait pu se faire dans des conditions parfaites à 10 kms de chez moi.

Cette fois ci les choses ne se présentent pas aussi bien. Dans les 2 à 3 jours précédents les prévisions étaient les suivantes: le temps sera couvert sur une grande partie de la France. En ce qui concerne la région lyonnaise, nous serons en limite d'une zone nuageuse qui s'étendra à partir de l'ouest. Il me faut un créneau entre 4h00 et 5h00 TU pour pouvoir observer la fin du phénomène. Avant ce créneau les prévisions indiquent une période de ciel clair ou peu nuageux avec des nuages d'altitude, après ce créneau nous allons vers un ciel couvert et de la pluie. A quel moment se fera le changement?

En tout cas, avec un ciel plus dégagé à l'Est, j'espère voir le lever du Soleil sur les montagnes même si les nuages nous surplombent déjà.

En fonction de ces éléments je programme une sortie avec deux copains sur les crêtes des Monts du Lyonnais à proximité du col de Malval. Lever 3h30 (temps civil), départ 4h30, sur site à 5h30, 25 mn avant le lever du Soleil.

Le 5 juin au soir, vers 21h00, les prévisions météo mises à jour se dégradent: plus de ciel clair dans la nuit, ciel couvert. J'hésite à appeler les copains pour tout annuler, puis je me dis que même si les chances sont minimes...

3h30, le réveil sonne. Je m'extirpe sans trop d'effort du lit, vais sur le balcon: le ciel est totalement couvert, plutôt bas mais laisse apparaître les sommets des Monts d'or à 600m. Monter à 900m ne nous permettra pas d'être au-dessus de la couche, tant pis, on continue.

A 4h20, départ en avance sur le programme, Maxence étant déjà là. Jacques doit nous rejoindre directement là-haut.

Avant même d'attaquer sérieusement la montée quelques gouttes viennent consteller le pare-brise, ça ne s'arrange pas... Autres gouttes sur le parcours...

Arrivée sur le site vers 5h10, il ne pleut pas.

Examen de la situation: ciel presque intégralement couvert sauf une étroite bande dégagée à l'Est, montrant parfaitement la chaîne des Alpes. Ce serait le scénario idéal si le Soleil se levait là, mais le Soleil se lève au Nord-Est, plus précisément à l'azimut 57°, et, à cet endroit, c'est intégralement bouché. La bande dégagée s'arrête en fait au niveau du Mont-Blanc, vers l'azimut 85°, il s'en faut d'une trentaine de degrés que le lever du Soleil ne devienne visible.



Le Soleil devrait se lever là:



La bande claire ne devrait pas s'élargir, au contraire, c'est donc sans espoir excessif que je monte quand même la lunette 120/1000 sur la monture azimutale Skyview AZ et le 350D au foyer.
Nous sommes bien, tranquilles, ça sent la campagne, il ne fait pas froid, pas de vent.


Quelques gouttes sporadiques de temps en temps obligent à protéger le boîtier photo avec un parapluie ou un sac plastique. Tout en surveillant l'horizon Nord-Est toujours obstinément gris, je réalise quelques images, à l'APN ou au foyer de la lunette, des Alpes couronnées de quelques nuages. L'échancrure se maintient, ah! si le transit avait eu lieu en Mars, c'aurait été parfait, mais...


Pour relativiser notre échec nous rendons hommage à:
Guillaume Joseph Hyacinthe Jean-Baptiste Le Gentil de la Galaisière


Vers 6h20, la pluie se met à tomber en continu. Là-bas, en direction des Monts d'Or et du Soleil les reliefs disparaissent derrière un rideau d'averses. La messe est dite, je démonte le matériel et nous rentrons.
Ça sera pour la prochaine fois, mais pas pour moi...




| Intro | Mises à jour | Conjonctions et occultations | Satellites artificiels | Vénus | Lune | Soleil | Mercure | Mars | Jupiter | Saturne | Comètes | Astéroïdes et étoiles filantes | Occultations stellaires | Etoiles doubles | Divers | Liens |
créez vous aussi votre propre site !
Simples images du Ciel - Vénus (Sciences - Astronomie)    -    Auteur : Claude - France


26514 visiteurs depuis 2012-02-05
dernière mise à jour : 2022-12-08

Blog-City >> Sciences >> Blog #14758

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish