Loisirs - Autres
Le secret du Tilleul sans ami, voici mon histoire sur des écureuils. - Chapitre IV
Accueil
Épilogue
Chapitre I
Chapitre II
Chapitre III
Chapitre IV
Chapitre V
Anglais/ english
Quelques mots
Me contacter


Chapitre IV

Épine sautait d’arbre en arbre avec son père toute affolé, quand ils s’étaient réveillés, ils avaient trouvé la litière de Gland froide et vide, en plus leur père lui avait dit qu’il avait vue des méchantes bêtes qui ce nommaient humain ou homme, il paraît que certains tuaient les écureuils pour leurs peaux.
Qu’était il arrivé à Gland, allait t’elle le revoir ?
Elle regardait de tous les sens, toutes branches, criait le nom de Gland. Mais rien, personne ne répondait, aucun indice, de temps à temps elle croyait le voir…

Chêne : Allons du côté des pierres noires puantes que les hommes fonds pour se déplacer en monstre.

Épine : D’accord… Elle attendit un petit peut pour déclarer. Va t’on le retrouver ?

Chêne la fixa en hésitant, mais fini par répondre.

- Probablement.

Épine était sur qu’il ne le pensait pas mais qu’il ne voulait pas la rendre triste.
Soudain, l’air devenu irrespirable. Elle tourna la tête pour voir la réaction de son père qui lui semblait comprendre quelque chose.

Chêne : Vite allons voir ! Ton frère et peut être là bas.

Il couru à toutes vitesses, Épine eut du male à le suivre. Et puis soudain, il s’arrêta nets. Un gros monstre s’était écrasé sur un arbre qui lui était tombé. Chêne couru vair le monstre.

Épine : Fais attention papa !

Elle de son côté alla voir l’arbre écrasé, peut être qu’elle aura la chance de retrouver son frère vivant, ou la malchance de ne pas le trouver ou de le trouver sans âme.
Sous une branche, elle vit une petite coulée de
sang, elle eut un frisson, s’approcha doucement, et y trouva… Gland.

Épine : Je l’ai trouvé ! Je l’ai trouvé !!!

Chêne couru la voir, il fut effrayé quand il vu le sang. Épine comprit qu’il avait peur qu’il soit mort.
Épine : Non papa, regarde, il respire !

Chêne le mit sur son dos tandis qu’Épine était aller chercher du lierre pour ne pas qu’il tombe, elle le fixa. Et ils se mirent en route doucement.

Épine était assise près de son père. Flore avait emmené Gland au deuxième trou pour le soigner, Gland était encore endormit.
Épine avait toujours l’image de Gland écrasé sous l’arbre, et sa mère qui avait poussé un cri en voyant Gland sur le dos de Chêne.
Soudain elle entendit l’appelle de sa mère.

Flore : Aller me chercher encore de l’eau.

Chêne : D’accord, vient Épine.

Ils sortirent du trou et arrachèrent de la mousse à leur arbre, puis, ils se dirigèrent vair le ruisseau pour y tremper leur mousse, et enfin au trou, Chêne tendit les deux mousses trempés à Flore.

Flore : Merci.

Épine : Il va mieux ?

- Je pense qu’il pourra survivre, mais à condition qu’on s’en occupe bien.

- Papa ? Je peux aller chercher des noisettes ou des glands ?

- D’accord, mais fait bien attention, si tu n’es pas sure de ton chemin revient et si tu es perdu reste où tu es, ne t’approche pas des monstres.

- Quels monstres ?

- Ceux qui ont blessé ton frère, voyons.

- Ah excuse moi, promis je ferrais attention.

Alors elle descendit de l’arbre pour aller à la plaine des noisetiers, elle avait très bien comprit que Gland était partit sans elle pour aller voir le tilleul. Épine n’avait aucune envie d’y aller sans Gland, elle voulait partager son plaisir quand elle en avait un…

Arrivé à la plaine des noisetiers, elle lança son regard sur la branche cassée. Puis elle se mis a ramasser les noisettes en songent comment Gland avait put se retrouver aux pierres noires.
Sans s’en rendre conte son tas de noisette était énorme. Mais soudain elle remarqua. Qu’est ce que j’ai fais… Quelle noisette je suis… Elle en prit quelqu’une dans ces dents et se mis en route dans son logement.
Soudain, elle entendit une feuille craquer. Elle s’arrêta et tendit l’oreille. Rien, le bruit avait cessé.
Alors elle continua sa route, mais tout à cout, elle sentit sur son dos un pois lourd avec des griffes pointues enfoncé dans sa peau. Épine émit un cri de douleur.
Elle retourna la tête et vit une belette qui s’apprêtait à l’achever.
Soudain elle entendit un cri de guerre d’écureuil.
La belette poussa un cri de douleur et lâcha Épine et se tourna.
Épine releva et vi un écureuil roux se battant férocement avec la belette. Épine n’en revenait pas, on aurait dit un renard enragé. C’était la première foi qu’elle voyait un écureuil qui n’était pas de sa famille.
Soudain la belette le prit et écureuil se retrouva sur le dos, mais pourtant il n’avait pas perdu courage, il ouvrit grand les dents et la mordu à plusieurs reprise au cou. La belette cria, elle s’en alla effrayé.
L’écureuil tenait toujours debout essoufflé la regardant courir au lointain. Cet écureuil m’a sauvé la vie… Il pointa ses yeux sur Épine et se redressa étonné.

Épine : Euh… merci…balbutia t’elle.

L’écureuil : Et t’as qu’ça a dire…
- Désoler…

- C’n’est pas grave, je m’appelle Nashi.

- Enchanté, moi c’est Épine.

- Bon aller, à plus tard.

- Tu pars ?

- Ben oui, t’es perdu ?

- Non, non.

- Alors au revoir.

Et sans même lui laisser le temps, il fila comme une flèche.
En vérité elle aurait voulu qu’il reste encore. Espérons que mes égratignures ne se voient pas… Elle ramassa ses noisettes et revint au chêne songeuse.

C’était le milieu de la nuit, Épine pensait encore à Nashi qui l’avait sauvé la vie. D’où il venait ? Avait t’il une famille ? Comment avait t’il apprit à se battre ? Aller t’elle le revoir ?

Flore : Épine ? Tu n’dors pas ?

Épine sursauta.

Flore : Depuis que tu es revenu de la plaine des noisetiers tu es toute bizarre, tu n’es pas malade en moins ?

- Non, non, je vais très bien.

- Alors couche toi s’il te plait.

Épine inspira profondément et ferma les yeux.



| Accueil | Épilogue | Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V | Anglais/ english | Quelques mots | Me contacter |

Le secret du Tilleul sans ami, voici mon histoire sur des écureuils. - Chapitre IV (Loisirs - Autres)    -    Auteur : Soizic - France


4349 visiteurs depuis 2017-05-11
dernière mise à jour : 2017-09-16

Blog-City >> Loisirs >> Blog #20488

créez vous aussi
votre propre site !
Villages de France - Publiez vos plus belles photos de votre village pour le faire connaître !


des correspondants
pour les jeunes tous pays
Etudiants du Monde : des correspondants pour les jeunes du monde entier

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish