Société - Actualité
ericcas - les FDLR, les nouveaux occupants
BIOGRAPHIE ERIC CASINGA
article: PEAU NOIRE MASQUE BLANC
les FDLR, les nouveaux occupants
LAURENT NKUNDA OU LE MALHEUR CONGOLAIS
CALVAIRE DU SOLDAT CONGOLAIS
ABUS D'EGLISE A BUKAVU
LE VOL A L'INTERNET


Dans nos villages, ce sont les FDLR, les « interahamwe »qui y font rage. Ils se sont taillés des concessions et des plantations chez nous sans autorisation aucune. Ils exploitent même de minerais, ils ont leurs propres hélicoptères qui se chargent du transport de ces minerais jusque dans les pays voisins. Ces gens qu’ont croyait être sans soutient, sans aide, comment peuvent ils arriver à se payer des hélicoptères, des armes et même de la nourriture ?et donc ils bénéficient d’une certaine aide provenant de ce que je n’ose pas dénoncer.
Les violences sexuelles, n’en parlons même pas. Les femmes de ce côté là souffrent intensément. A kaniola, walungu, mwenga pour ne citer que cela, le peuple se lamente !chaque jour des massacres, des villages entiers abandonnés, des champs complètement désertés car ils ne produisent presque plus, la faim elle aussi ronge car pas de champs pas de nourriture. Les habitants de cette contrée tentent de faire l’exode en ville qu’ils croient être leur eldorado alors que c’est pire.
Les factions mai-mai aussi sèment la terreur. Ils entraînent des mineurs dans leurs rebellions alors que leur place se trouve en famille, ils devraient être à l’école pour apprendre mais leur stylo s’est déguisé en arme, leur ballon en bombe et roquette, qui ne peut pas en être déçu ?nos militaires en profitent pour taxer la pauvre population, c’est elle qui se charge de la ration de ces derniers alors qu’elle-même manque de quoi mettre sous la dent.
Je me rappellerais toujours de l’ancienne époque, quand les grandes fermes surplombaient le long des collines verdoyantes, quand le lait de vache était comme la petite tasse de café qu’on prend chaque matin. Il faut voir maintenant aujourd’hui, tout cela a disparu, il n’existe plus de vache ni de poulailler aux villages. Imaginez vous, ces villageois se nourrissaient essentiellement des produits champêtres et du lait mais actuellement, imaginez vous-même la suite, il n’y a plus rien. C’est la souffrance, la famine et tout ce qui est abominable qui y règne.
La population n’attend que l’aide des organisations non gouvernementales pour venir à sa rescousse mais qui sait si ces aides arrivent à destination ?que ferons nous si le mandat de ces ONG arrive à son terme ? Il faut voir les mines de ces interahamwe pour affirmer qu’ils remplissent toutes les conditions d’être natif de la région alors que les vrais autochtones croupissent dans leurs cases à moitie démolies.
Je me souviens du mois d’avril 1994, quand ces scélérats faisaient leur entrée au Congo avec le statut de réfugié, qui ne les avait pas accueilli, qui ne les a pas aidés ?qui n’avait pas hébergé un bon nombre chez lui ? Mais voici maintenant les retombées de cette bonne foi. L’ingratitude qui règne au cours de ce vingt et unième siècle fera frire bon nombre des gens. Qui peut accepter, qui peut supporter voir sa mère, sa sœur ou sa grand mère entrain d’être violée par des fugitifs qui étaient jadis nos alter ego ?c’est pratiquement inconcevable. On lance chaque fois des SOS à la communauté internationale, lesquels SOS restent sans suite.
Qu’ils nous foutent la paix, qu’ils rentrent chez eux, on en a marre de leur présence sur notre territoire, qu’ils s’en aillent au diable.




| BIOGRAPHIE ERIC CASINGA | article: PEAU NOIRE MASQUE BLANC | les FDLR, les nouveaux occupants | LAURENT NKUNDA OU LE MALHEUR CONGOLAIS | CALVAIRE DU SOLDAT CONGOLAIS | ABUS D'EGLISE A BUKAVU | LE VOL A L'INTERNET |
créez vous aussi votre propre site !
ericcas - les FDLR, les nouveaux occupants (Société - Actualité)    -    Auteur : eric casinga - Congo (Rép. Dem)


10885 visiteurs depuis 2008-11-06
dernière mise à jour : 2011-08-27

Blog-City >> Société >> Blog #7396

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish