Sciences - Astronomie
Ciel de ville - Les amas globulaires
Intro
Mises à jour
Pourquoi ce site?
Présentation
Ambiance nocturne
Imagerie ciel profond
Quelques explications
Les amas globulaires
Les galaxies
Les amas ouverts
Les nébuleuses planétaires
Les nébuleuses diffuses
Les comètes
Autres pages et liens divers


Les amas globulaires


M2 - NGC 7089 ( 6.50 / 11’7 X 11’7 / LS 11.0) Constellation du Verseau

Dimanche 3 décembre 2000 - L150/1200 - Fond de ciel important, lune proche (PQ à20°)
M2 : L150 X 120, petite tache floue, centre uniformément brillant puis décroissant et se perdant dans le fond de ciel. Essai à X 48 (25mm Kepler) : plus contrasté, joli champ avec petite tache floue au milieu, mais évidemment moins de détails. M2 est déjà visible au chercheur 9X50.

Mardi 17 septembre 2002 - L150/1200
M2 : X48 : petite tache floue, dégradée, soupçonnée granuleuse. A X200, reste flou, plus large mais non résolu dans ces conditions de lumière (Lune + lumières appartement).

Mercredi 25 septembre 2002 - L150/1200 sur balcon Sud.
M2 : parfaitement visible, vision très esthétique avec X48 malgré ciel trop clair. Petite boule floue devinée granuleuse.

Mercredi 24 septembre 2003 - L120/600
Recherches aux coordonnées azimutales différentielles de M2 à partir de Mars. Je tombe à 3° de l’objectif. M2 bien visible à X24. Essai à X60 : petite boule floue, centre plus condensé, 1/30 de champ du 10mm, hors extensions soupçonnées. Etoile faible à ¼ de champ du 10mm à PA 240°. Une autre à PA=10/15° et d= 1/8 de champ.



M3 - NGC 5272 Mv 6.3 - Diamètre 18'- Constellation des Chiens de Chasse

Dimanche 30 août 1987 - T250/1274 Ciel clair
Repérage de M3 (Ag) perceptible dans le chercheur 10 X 50. Non résolu à T250 X 40 et X 212. Flou, bien que brillant, et mal défini. La turbulence doit y être pour quelque chose.

Jeudi 20 septembre 2001 - LC 80/500
M3 : L80 X 17 (30mm) faible tache floue, mais certaine, petite, à peine distincte du fond du ciel. Repérage avec le Godillon, confirmation de l’identification grâce aux étoiles du champ indiquées sur l’Uranométria. On voit moins d’étoiles dans la LC80 que sur l’Urano.

Jeudi 25 juillet 2002 - T250/1274
M3 (Ag): T250 X 50, bien visible à l’intérieur d’un petit triangle d’étoiles représentant 1/3 de champ du 30mm. Petite « boule de neige » dégradée, vaguement granuleuse. Un peu plus granuleuse avec le 12,4mm. Centre modérément brillant, bords dégradés, il me semble distinguer 2 ou 3 étoiles individuelles sur l’amas ou à proximité immédiate. Très fugitif. Avec 7,5mm, confirmation des étoiles soupçonnées sur l’amas ainsi que d’autres étoiles. Début de résolution. L’amas se dilue un peu dans le fond de ciel.

Dimanche 4 août 2002 - L150/1200 – Ciel clair
M3 : repérage à 20h03 TU dans ciel crépusculaire. Je distingue bien une petite tache floue, mais sans détails. Je vois bien les 3 étoiles entourant M3, de Mv différentes, de brillant à un peu limite dans ces conditions. X97 : l’amas se devine granuleux à la limite. X 120 : pas mieux. X60 : vision confortable.

Lundi 30 septembre 2002 - L150/1200
M3 (Ag) : plutôt bas sur l’horizon, plutôt bien visible, pas vraiment détaillé, petite boule floue sans concentration très marquée, relativement large, deviné granuleux. L150 X60 et X97. Visible immédiatement dans le champ du 20mm.

Mardi 27 juillet 2004 - T250/1274 – ciel clair, léger vent du nord.
M3 : 20h54 TU, visible au chercheur de 50mm. Très joli, semi-résolu avec 15mm, quelques étoiles visibles. Beaucoup plus avec 15mm + barlow Kepler. Très affaibli par la pollution lumineuse.

Lundi 14 août 2006 - T200/1000 transparence très bonne pour le site
Perceptible au chercheur 9 X 50. Boule floue avec T200 X 50 et X 100 (20mm + B). Granuleux mais non résolu. Etoiles faibles perçues à X 100 : 11.34 et 11.46 à proximité de l’amas.
Recherche vaine de NGC 5466 (mv 9.4, LS 16.45, LS 12.39 au centre), à proximité de M3.



Lundi 4 septembre 2006 - M3 - dessin avec L120/600 x50


Mardi 17 juillet 2012 - L150/750 X38 X60 - Ciel clair
Perceptible au chercheur 9X50. Petite boule lumineuse assez contrastée, soupconné légèrement "granuleux" et non pas "lisse", proche d'un début de résolution.


M5 - NGC 5904 ( Ag, 5.80, 20' X 20') Constellation du Serpent

Mercredi 26 mai 1982 - T150/750 - Temps chaud – vent du sud – ciel se couvrant avec passages nuageux.
22h21 TU – repérage de M5 dans le Serpent, petite tache floue bien visible dans le chercheur Ø80mm et dans le T150 X 30. X 126 : ne permet pas de le résoudre en étoiles.

Lundi 16 juillet 1984 - T250/1274 – Eclaircie avec quelques nuages, vent modéré du nord, turbulence forte.
M5 : peu spectaculaire à X 50 mais sur un fond de ciel médiocre. A X 212, apparaît piqueté d’étoiles fines irrégulièrement.

Samedi 31 mai 1986 - T250/1274 - Ciel clair avec quelques cirrus, temps frais.
Observation de M5 du Serpent : T250 X 212. Une étoile de 9 ou 10ème mv bien visible au SP. Un noyau brillant granuleux et à demi résolu avec une zone 3 fois plus large où apparaissent des étoiles. En particulier un arc de cercle d’étoiles au NP (noyau « boule de neige » et zone extérieure dispersée).

Samedi 8 octobre 1988
Confusion de M5 avec comète Macholtz. M5 tache floue bien visible au T250 X 40.

Samedi 30 juin 2001 - L150/1200 sur balcon sud – passages nuageux – turbulence marquée – lune (10 jours, 78%).
M5 (Ag, 20’ x 20’, 5.80, LS 11.0): 20h50 TU, X 60 et X 120. Petite tache floue assez amorphe, à proximité de la lune, ciel moyen.


M13 - NGC 6205 - Grand Amas de la constellation d'Hercule (Ag, 5.90, 23' X 23')

Lundi 26 juin 1978 - T150/1200
Vers 21H00, ciel parfaitement dégagé et voie lactée visible, ce qui est très rare à Caluire.
M13 apparaît à X48 comme une tache floue assez importante. A X133, l’image est moins contrastée, mais comme le fond du ciel apparaît plus sombre, les étoiles périphériques de l’amas apparaissent séparées.

Samedi 1er juillet 1978 - LC 60 X 16 - Ciel clair mais moins transparent que le 26 juin.
M13 : parfaitement visible. M92 visible également bien que nettement plus faible.

Mardi 22 juillet 1980 - Beau temps clair - L75/1200
M13 : très visible à X 48. Se détache mieux à X 133 mais n’est pas résolu en étoiles. Garde un aspect de tache floue.

Mardi 28 mai 1996 - Ciel clair, lune après le PQ. T350/1782.
M13 : très beau et résolu à X 150, moins étendu bien sûr que sous un bon ciel mais magnifique.

Mercredi 23 août 2000 - Ciel moyen, Mvlon < 4.0. T350
M13 : visible au chercheur 10X60 comme une petite tache floue très bien perçue du 1er coup. Au T350 X 60, parait granuleux, brillant, partiellement résolu. Parfaitement visible en VD et assez large. A X133 apparaît nettement plus pâle en VD mais bien mieux résolu. Retrouve un peu de brillance en VI. Perceptible sur à peu près 1/3 de champ de l’oculaire (dernières étoiles extérieures visibles). Essai à X 90 : image intermédiaire plus lumineuse et plus fine, assez jolie. Ø calculé environ 7’.

Vendredi 18 mai 2001 - Ciel clair – T350
M13 : X 237, bien visible, résolu, mais très réduit par le fond de ciel. Bien cadré par le champ du 7,5mm, centre et extensions en forme de « bras ». Beaucoup moins étendu que sous un bon ciel. Bien visible comme une petite tache floue dans chercheur 10X60.

Dimanche 2 septembre 2001 - LC 80/500
M13 : X 20, bien visible, petite tache floue dégradée assez brillante.

Lundi 1er octobre 2001 - L150/1200 sur balcon Ouest – Ciel moyen – vent du sud modéré, la PL se lève en début de soirée et éclaircit le ciel, conditions médiocres
M13 : à X 40, petite tache floue bien visible. A X 160, mise au point impossible sur M13, à peine granuleux.

Dimanche 7 octobre 2001 - L150/1200 sur balcon Ouest – Ciel transparent, vent faible à nul.
M13 : granuleux et même partiellement résolu à X 97 (12.4mm). Mieux résolu en VI. Encore mieux résolu à X 160 mais trop sombre.

Mercredi 3 juillet 2002 - 1h00 à 2h00 TU - LC 80/500, ciel assez transparent mais lune au DQ se levant à l’Est.
M13 : bien vu, semble granuleux à X67.

Lundi 30 septembre 2002 - L150/1200
M13 à différents grossissements. Meilleur compromis à X97 où il y a un début de résolution.

Mercredi 23 octobre 2002 - Linear 127 sur balcon Ouest.
M13 : ciel moyen, X114, amas granuleux mais non résolu.

Mercredi 8 septembre 2004 - MK66 (150/1800), ciel clair temps chaud.
M13 : observation sous voile noir pour supprimer les lumières parasites directes. Juste granuleux, bien visible, large, assez brillant, mais pas spectaculaire.


Lundi 4 septembre 2006 - M13 - dessin à la lunette achromatique 150/750 X50


Mardi 24 septembre 2013 – Ciel dégagé, bonne transparence
M13 - L150/1200 X60: brillant, diamètre apparent 1/30ème de champ soit 2,5'. Bords dégradés évanescents, l'amas est soupçonné "granuleux".
L150/1200 X 80: l'assombrissement du fond du ciel donne plus de profondeur à l'image mais description identique. Cependant le centre plus lumineux parait décalé vers le bas, soit vers le S-O.
L150/1200 X124: même description, toujours pas résolu.


M15 - NGC 7078 (Ag, 6.40, 12'3 X 12'3) Constellation de Pégase

Vendredi 25 août 2000 - T350 – Ciel relativement clair, transparence moyenne
M15 : visible au chercheur 10X60 comme une petite tache floue. A T350X90, apparaît brillant, centre très brillant et halo diffus autour. Ø environ 1/30 à 1/40 de champ du 20mm (1’). Par moments, en fixant la partie centrale, j’ai l’impression de discernerune surface granuleuse plus large et dissymétrique, plus étendue en direction du sud par rapport au centre lumineux. L’amas semble connaître un début de résolution. Etoile de mv 8 à 1/5 de champ vers le Nord (7’), étoile à l’Est à 60% du champ et mv 7 (distance 20’). A T350X143, l’amas parait très nettement granuleux, centre brillant, halo s’éteignant progressivement.

Samedi 4 septembre 2004 - MK66 (150/1800) sur balcon Sud.
M15 : avec le 30mm (X60). Petite boule floue, brillante, centre plus dense et petit halo se diluant dans le fond de ciel. Diamètre apparent environ 1/30 du champ du 30mm. Essai avec le 12,4mm, toujours pas résolu.

Lundi 1er août 2011
En cherchant la comète C/2009 P1 Garradd avec T350 X90, je tombe sur un objet très brillant. Ce n’est pas la comète, c’est M15.


M15 - 30 novembre 2013 - L150/750 x38 x50



M22 - NGC 6656 (Ag, 5.20, 24' X 24') Constellation du Sagittaire

Mercredi 11 juillet 2012
21h40 TU: en cherchant à repérer une nova signalée dans le Sagittaire je fais un petit détour pour repérer M22 aux jumelles 20X90. Petite boule de coton bien visible malgré un ciel médiocre et la faible hauteur sur l'horizon (14°). L'objet est juste dans la direction du centre de Lyon, donc accompagné d'une pollution lumineuse maximum.



M53 - NGC 5024 (Ag, 7.70, 15' X 15') Constellation de la Chevelure de Bérénice

Lundi 10 juin 2002
Vers 20h58 TU repérage de M53 au T350. Avec le 20mm (X 90), je vois une petite tache floue avec un centre un peu plus condensé, sur un fond de ciel très lumineux. Parfaitement visible mais pas spectaculaire. Pas vu au Chercheur 10X60. Il semblerait qu’il y ait une petite étoile faible au NNE de l’amas, très proche. Il y a un couple d’étoiles assez brillantes au Sud à environ un peu plus du quart du champ du 20mm. D’autres étoiles dans le champ.
Essai avec 12,4mm (X143). Confirme les détails précédents : petite boule floue, toujours pas résolue, étoile proche mieux vue.
X 237 (7,5mm) : apparaît vaguement granuleux de façon très fugitive. Etoile du NNE vue, quelques autres étoiles devinées très brièvement sur l’amas. Glimpses non confirmés. Une étoile presque sûre, pile au sud, plus près que celle du NNE.
Dessin réalisé.
Par comparaison avec dessin et photo du NSOG, il apparaît que l’amas est perçu 2 à 2,5 fois plus petit ici que sous un bon site.
Recherche rapide et vaine du petit Ag à côté de M53 (NGC 5053, 8’9x8’9, 9.80, LS 14.29). Strictement rien vu, quelques étoiles sur un fond de ciel trop lumineux.




Mardi 11 juin 2002 - Nuit claire, Mvlon 4.3. Lunette courte 80/500.
21h44 TU : M53 perceptible à LC80 X 17 (30mm). Confirmation à X40. Le couple d’étoiles voisin devient visible. Petite tache floue sans aucun détail.

Samedi 22 juin 2002 - Après une journée pratiquement sans un nuage, très chaude, le ciel est relativement transparent, cependant la lune gêne.
M53 : 21h02 TU, L150X48, nettement perceptible mais juste comme une petite tache floue. Sans beaucoup d’intérêt. Avec le 12,4mm (X97), toujours visible mais pas plus de détails.


M56 - NGC 6779 (Ag, 8.30, 5' X 5') Constellation de la Lyre

Mercredi 14 décembre 1983 - T150/750
Recherche vaine de M56/NGC 6779 malgré un repérage précis par rapport aux étoiles voisines.

Jeudi 2 septembre 1999 - T350 – Ciel clair
M56, Ag : parfaitement visible comme un petit flocon léger avec T350 X 60, à coté d’une étoile de Mv 10 environ. Avec le 12,4mm (X 144), l’amas est plus joli, pas très spectaculaire mais granuleux avec quelques étoiles bien séparées.

Jeudi 24 août 2000 - T350 – Transparence moyenne, Mvlon=3.8, lumières parasites fortes
M56 : pointage du champ. Je tombe directement sur une tache floue, pâle, non résolue au premier abord. En insistant un peu j’aperçois 2 ou 3 étoiles sur la surface. La VI permet de définir un peu mieux la dimension et les limites de l’amas (X90). Dimension 1/15 à 1/20 du champ (environ 2’). Une étoile assez brillante précède l’amas à environ 1/15 de champ. Essai à X143 : étoiles individuelles mieux perçues mais peu nombreuses et faibles. Lumières parasites très gênantes. Image globalement assez pâle.

Mardi 22 août 2006- très bon ciel - T350 X 90.
Je ne le pensais pas observable parce que très pâle. Là il est visible directement, pas très brillant mais évident. Petite masse pas tout à fait ronde, dimension ~ 1/15 du champ du 20mm. Des extensions plus faibles se devinent.


Samedi 11 octobre 2008 - M56 - Lunette achromatique 150/750 - 18 poses de 30s


Dimanche 19 octobre 2014 - ciel moyen - T300/1200.
M 56 - Petit flocon assez large à X126, vu au bout de quelques secondes. Sensiblement rond mais limites mal définies, assez bien détaché du fond de ciel, soupçonné granuleux. Précédé à l'ouest par une étoile proche bien visible.


M71 - NGC 6838 (Ag, Mv 8.30, 6' X 6') Constellation de la Flèche

Jeudi 24 août 2000 - T350 – Transparence moyenne, Mvlon=3.8.
M71 : recherche avec 20mm. Au premier coup d’œil je ne vois rien qui ressembla à un Ag. Au bout de quelques secondes j’aperçois une zone assez large où je distingue une série de petites étoiles (entre 10 et 20), sur un fond légèrement lumineux. Le tout est tangent à l’hypoténuse d’un triangle rectangle isocèle de dimension 1/6 de champ (6’). L’amas serait circonscrit au triangle s’il était à l’intérieur. T350X143 : amas aussi bien perçu qu’à X90, étoiles individuelles mieux vues mais pas plus nombreuses.


8 novembre 2008 - T200/5 - EOS 350D - 15 fois 27s



Mardi 24 septembre 2013 – Ciel dégagé, bonne transparence.
M71 - 22h13 TU - L150/1200 X60: après quelques dizaines de secondes à l'oculaire je soupçonne une concentration d'étoiles faibles en dessous d'une étoile de mv=10,1. Je passe à X80: confirmation avec perception d'un centre plus condensé. Le tout émerge faiblement du fond de ciel.
Vérification dans Carte du Ciel: la localisation est très exacte, ainsi que la présence d'étoiles constituant l'amas, les plus brillantes de mv 10.3 à 12.0.


Dimanche 19 octobre 2014 - ciel moyen - T300/1200.
M71: recherche à x80. Je ne perçois rien au début puis une zone plus claire devient perceptible en vision décalée et en déplaçant le champ de l'oculaire. Idem à x126, plutôt mieux vu. Très pâle et amorphe, assez large, un peu plus dense au centre mais très dégradé.


M92 - NGC 6341 (Ag, 6.50, 11' X 11') Constellation d'Hercule

Samedi 1er juillet 1978 - Lunette 60 X 16. Ciel clair mais moins transparent que le 26 juin
M92 visible, bien que nettement plus faible que M13.

Mercredi 23 août 2000 - Ciel moyen, Mvlon < 4.0. Essai sur objets du Gillis avec T350.
M92 : perceptible comme une petite tache floue bien visible dans le chercheur 10X60. T350X90 : brillant en vision directe, pas très étendu, avec périphérie résolue. Visible sur un petit quart du champ du 20mm, mais dense sur moins de 1/10 du champ. X143 : bien mieux résolu, supporte assez bien l’amplification. Reste un objet brillant malgré un fond de ciel très lumineux. Aspect pas très régulier, assez « amas ouvert ». Ø partie dense = 3’. Ø total = 8’.

Dimanche 2 septembre 2001 - LC 80/500
M92 : X 20, tache floue plus faible que M13 mais évidente.

Mercredi 3 juillet 2002 - 1h00 à 2h00 TU - LC 80/500, ciel assez transparent mais lune au DQ se levant à l’Est.
M92 : bien vu, assez brillant à X20 et X67.

Mercredi 23 octobre 2002 - Linear 127 sur balcon Ouest.
M92 : X45, parfaitement visible, plus concentré que M13, centre quasi-stellaire. X114 : il est plus détaillé, centre plus large.Pas vraiment granuleux mais à la limite.


28 septembre 2008 - Lunette achromatique 150/750 + EOS 350D - 14 fois 30s


Mardi 24 septembre 2013 – Ciel dégagé, bonne transparence.
M92 - H=+40° - L150/1200 X60: centre concentré brillant de 1/100ème du champ soit 0,7'. Périphérie très pâle sur environ le double (1,5').
L150/1200 X124: la zone périphérique est mieux perceptible. Soupçonné granuleux, non résolu.




NGC 6229 (Ag, 9.4, 4' X 4') Constellation d'Hercule

Mercredi 23 août 2000 - Ciel moyen, Mvlon < 4.0. Essai sur objets du Gillis avec T350.
NGC 6229 : petit amas globulaire dans Hercule. Rien d’évident au chercheur 10X60 où je perçois les 2 étoiles proches avec lesquelles il forme un petit triangle. T350X90 : perceptible directement comme une petite tache floue et ronde guère plus évidente que M13 dans le chercheur 10X60. T350X143 : un peu plus large et pâle, pas résolu mais bien évident. La VI n’apporte pas grand-chose de plus.

Mercredi 23 octobre 2002 - Linear 127 sur balcon Ouest.
NGC 6229 : au nord de Eta Her, faible à X46, mieux vu, plus sûr, à X114, formant un joli triangle avec 2 étoiles assez brillantes presque égales.


Samedi 8 novembre 2008 - NGC 6229 - T200/5 - 14 fois 27s



Vendredi 7 septembre 2012 - ciel clair - L150/1200 sur balcon Ouest
Repérage et observaion de NGC 6229. Bien visible à X60(Plossl 20mm) et X120(Plossl 10mm) comme une tache floue mal délimitée, approximativement ronde avec bords évanescents ou irréguliers. Forme un triangle équilatéral avec 2 étoiles de mv 8.0 et 8.4.

Mardi 24 septembre 2013 – Ciel dégagé, bonne transparence.
NGC 6229 - H=+43° - L150/1200 X60: bien perceptible, faible, formant un triangle équilatéral avec 2 étoiles brillantes. Le côté du triangle mesure environ 7'.
L150/1200 X80: Plus évanescent, pas plus visible.
L150/1200 X124: pas plus de détails, le gain en contraste est équilibré par la dilution de l'objet dans le fond de ciel.


NGC 6426 (Ag, 3’2x3’2, 11.20, LS 13.5) Constellation d'Ophiucus

Vendredi 13 septembre 2002 - L150 sur balcon sud, ciel clair, transparence moyenne.
NGC 6426 : à 1/2° à l’WSW de 61 Oph, j’aperçois une étoile, je soupçonne autre chose. L’amas n’est pas là, finalement 6426 non vu.


NGC 6712 (Ag, 4'3x4'3, 8.20, LS 11.1) Constellation de l'Ecu

Samedi 10 août 2002 - L150/1200 sur balcon sud. Ciel clair, transparence bonne à très bonne, turbulence faible. Lune de 48h en très fin croissant.
Recherche de NGC 6712 (Ag, Sct) : à X48, je soupçonne quelque chose à 2 endroits du champ. A X97, et après un long temps d’accoutumance à l’oculaire, je perçois de façon certaine une tache très pâle et diffuse, assez large, située au sud d’un petit triangle d’étoiles (2 mv 9, 1 mv 10). Le côté du triangle mesure 6’ à 7’.


NGC 6934 (Ag, 7'x7', 8.90) Constellation du Dauphin

Vendredi 25 août 2000 - T350 – Ciel relativement clair, transparence moyenne.
NGC 6934 : au sud du Dauphin. J’ai tenté de le trouver directement à X143, ce qui a allongé la recherche. Visible au 1er coup d’œil à côté d’une étoile assez brillante. Apparaît comme une petite tache floue sans détails. Etoile proche à l’Ouest de l’Ag à environ 1/10 de champ soit 2’. L’amas mesure environ 1/30 du champ soit < 1’.

Mercredi 25 septembre 2002 - L150 sur balcon Sud.
NGC 6934 : bien perceptible mais pas immédiatement à X48. A X 160 perceptible, pâle, faible en VD, plus étendu en VI. A côté d’une étoile comme décrit dans le Gillis. Soupçonné granuleux du coin de l’œil.






NGC 7006 (Ag, 2'x2', 8.90, LS 10.1) Constellation du Dauphin

Vendredi 25 août 2000 - T350 – Ciel relativement clair, transparence moyenne
NGC 7006 – Ag : recherche vaine de NGC 7006 à l’Est du Dauphin. Je ne distingue rien à X60 ni à X143. Je tombe sur un amas ouvert très lâche, de environ une douzaine d’étoiles assez brillantes. Après un autre repérage soigné sur d’autres étoiles je localise un peu mieux la zone. Je devine à l’extrême limite avec 20mm une toute petite tache pâle qui se distingue à peine du fond de ciel. J’insiste et confirme la présence de l’objet à X143. Je réalise un dessin de repérage de NGC 7006 sur une fiche modèle CE. La comparaison avec le cliché CCD de J.R. Gillis confirme l’identification ? (mv 10.6 / Ø 2’8).







| Intro | Mises à jour | Pourquoi ce site? | Présentation | Ambiance nocturne | Imagerie ciel profond | Quelques explications | Les amas globulaires | Les galaxies | Les amas ouverts | Les nébuleuses planétaires | Les nébuleuses diffuses | Les comètes | Autres pages et liens divers |

Ciel de ville - Les amas globulaires (Sciences - Astronomie)    -    Auteur : Claude - France


29356 visiteurs depuis 2011-11-30
dernière mise à jour : 2024-02-27

Blog-City >> Sciences >> Blog #14465

créez vous aussi
votre propre site !
Villages de France - Publiez des photos de votre village pour le faire connaître !


des correspondants
pour les jeunes tous pays
Etudiants du Monde : des correspondants pour les jeunes du monde entier

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish