Vie quotidienne - Mon entourage et moi
Go pour Togo - Barack Obama

Afficher la page






Qui aurait cru que ce 5 Novembre, Barack Obama serait le président de la première puissance du monde ?
Le rêve de Martin Luther King s'est accomplit alors que sa prophétie ne date que de 45 ans. Et pourtant, on y croyait à peine quand il en parlait!


Le candidat du parti démocrate symbolise une ère nouvelle de la politique américaine. Dynamique, éloquent et charismatique, cet homme politique attire à lui des partisans bien au-delà des mouvances de son propre parti et des clivages religieux ou ethniques. Pour beaucoup d’Américains de toute origine, Barack Obama est le président de l’ espoir. Obama leur donne raison : "Au cours de l’histoire inhabituelle de l’Amérique, il n’a jamais été faux d’espérer." "Hope " et "Change !" L’espoir et le changement, deux messages-clé de sa campagne, d’où son slogan :"Yes we can !" ,"Oui, nous le pouvons !"

Ce démocrate élu aux fonctions suprêmes des Etats-Unis d’Amérique a un parcours et des origines inhabituels pour un présidentiable. Sa mère, une blanche américaine du Kansas, son père un noir africain du Kénya :

„Mon père était un étudiant étranger, né et élevé dans un petit village du Kenya. Il a grandi en gardant les chèvres, est allé à l’école dans une cabane au toit de tôle. Son père,- mon grand-père-, était un cuisinier, un domestique au service des Britanniques ."

Barack Hussein Obama est né le 4 Août 1961 à Honolulu, dans l’Etat fédéré de Hawaii. Ses parents s’étaient rencontrés sur les bancs de l’université. Alors que Barack n’a que deux ans, son père rentre au Kénya. Barack vit alors quelque temps en Indonésie avec sa mère, avant de rentrer à Hawaii où il grandit chez ses grands-parents américains.

Plus tard, Barack Obama étudie le droit à New York et à la prestigieuse Université de Harvard. Il travaille plusieurs années dans le secteur social dans les ghettos de Chicago, avant de s’engager dans la politique en 1996. C’est à Chicago, comme avocat au sein d’un cabinet que Barack rencontre celle qui deviendra sa femme, Michelle, avocate diplômée de Princeton et Harvard. Le couple a deux filles : Malia, et Sasha, âgées aujourd’hui de 10 et 7 ans. En 2000, sa candidature à un siège parlementaire à la Chambre des représentants échoue. En juillet 2004, il devient célèbre après un discours de Boston devant la Convention démocrate, où il lance un vibrant appel à l’unité de la nation américaine :

„Il n’y a pas une Amérique libérale et une Amérique conservatrice, il y a les Etats-Unis d’Amérique. Il n’y a pas d’Amérique noire et pas d’Amérique blanche, pas d’Amérique de Latinos, pas d’Amérique asiatique, il y a les Etats-Unis d’Amérique ! "

Ensuite, tout va vite pour Barack Obama qui est élu sénateur de l’Illinois en novembre 2004. Il devient alors l’unique noir au Sénat. Des amis le persuadent de poser sa candidature à l’élection présidentielle de 2008. Candidature qu’il annonce le 10 Février 2007 à Springfield, dans l’ Illinois. Sachant que son inexpérience est un possible point faible, Barack Obama ne s’en cache pas et déclare à Springfield :

„Je sais que je n’ai passé beaucoup de temps à étudier les usages de Washington. Mais j’y ai été assez longtemps pour savoir que ces coutumes de Washington doivent changer !"

Ce n’est pas par hasard que Barack Obama, qui se veut l’héritier de l’apôtre des droits civiques Martin Luther King, a choisi Springfield pour annoncer sa candidature. En effet, c’est dans cette ville qu’Abraham Lincoln lui même avait tenu l’un de ses plus célèbres discours en 1858. Il avait averti des dangers de division que représentait l’esclavage pour la nation américaine.



Un raz-de-marée… Telle pourrait être l'expression utilisée pour décrire la victoire de Barack Obama à la présidentielle américaine. Retour en images sur les 10 principales raisons qui ont permis au candidat démocrate de l'emporter.


Raison n°1 : la crise financière actuelle est devenue la préoccupation principale des Américains. Or, selon un récent sondage Los Angeles Times/Bloomberg, 48% des Américains feraient confiance à Obama sur les questions économiques. Seuls 35% des personnes interrogées se prononceraient en faveur de John McCain sur le même sujet.


Raison n°2 : Barack Obama représente un renouveau dans la vie politique américaine. Hillary Clinton a longtemps été donnée gagnante des primaires du parti. Barack Obama a fait irruption dans la campagne de manière inattendue. Sa réussite incarne, pour un certain nombre de ses compatriotes, le rêve américain. Il a su gagner le soutien de la jeunesse et redonner espoir au cours de ces discours célébrant l'unité et la fraternité. Au-delà du renouveau, certains évoquent un mythe à la Kennedy en raison également de sa jeunesse et de la présence de sa femme, Michelle, et leurs filles.



Raison n°3 : George Bush, un "boulet" pour John McCain ? En raison d'un bilan désastreux, jamais un président américain n'a été aussi impopulaire. En mai 2008, seuls 23% d'Américains se déclaraient satisfaits de la politique de George Bush. Ceux qui ont craint que John McCain ne mène une politique similaire à son prédécesseur ont souhaité tourner la page en votant en faveur du candidat démocrate.



Raison n°4 : Obama dispose d'une excellente équipe de campagne, comprenant des jeunes talents et des personnalités expérimentées. Son "staff" comporte des conseillers pointus tels que Madeleine Albright, ancienne secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, ou encore Paul Vocker, ancien président de la Réserve fédérale. Le travail de David Axelrod, le responsable de la communication d'Obama, est également un atout dans une campagne où l'image est primordiale.


L'équipe de Barack Obama a particulièrement mobilisé ses partisans pour qu'ils deviennent des acteurs de la campagne à part entière. Le site internet du sénateur de l'Illinois est dirigé par Chris Hugues, l'un des deux fondateurs de Facebook, âgé de 24 ans. Grâce à ce site, les partisans du candidat peuvent récolter des fonds et mettre en place des évènements. En octobre, au moins 650 millions de dollars avaient été réunis suite à la participation de 2 millions de personnes.


Raison n°5 : les fonds récoltés sont un atout précieux pour le candidat démocrate. Mercredi 29 octobre, une semaine avant le scrutin, Obama s'est offert un sport de 30 minutes retransmis en prime-time sur trois des quatre chaînes de télévision nationales, déplaçant au passage une finale de base-ball ! Coût de l'opération : 5 millions de dollars.

Au final, le budget de campagne de Barack Obama et la qualité de son équipe permettent une grande réactivité face à d'éventuelles gaffes de l'adversaire. Après que McCain a déclaré, le 16 septembre, en pleine crise financière : "les fondamentaux de l'économie sont forts", un clip remettant en cause ces propos a été largement diffusé. Le clip précisait : "Comment John McCain va-t-il réparer notre économie s'il ne comprend pas qu'elle est cassée ?"


Raison n°6 : fin août, le candidat républicain avait créé la polémique : il ne se souvenait du nombre de maisons qu'il possédait. Un mois plus tard, le magazine Newsweek annonçait que le couple McCain disposait de treize voitures dont deux véhicules de marque étrangère. De quoi susciter une nouvelle controverse alors que McCain avait assuré n'avoir jamais acheté de modèle étranger.

Les imprécisions de McCain au sujet de son patrimoine sont du plus mauvais effet à l'heure où de nombreux Américains doivent se serrer la ceinture. Aux Etats-Unis, les salaires seraient actuellement moins élevés qu'en l'an 2000. Obama, lui disposerait d'un 4×4 Ford Escape (modèle hybride, respectueux de l'environnement). Il a également déclaré posséder une maison.


Raison n°7 : Barack Obama apparaît désormais comme le leader incontesté du parti démocrate. Soutenu par ses anciens adversaires, les Clinton, le candidat a littéralement électrisé les foules lors de la Convention démocrate de Denver, en août. Cependant, si Barack Obama ne remporte pas la course à la Maison Blanche, les dissensions pourraient bien ressurgir au sein du parti. Mais l'heure est pour l'instant à l'unité et au combat en faveur du candidat désigné.


Raison n°9: Barack Obama bénéficie de soutiens-clés, des industriels aux "people". Ces derniers pourraient nuire à son image. Cependant, l'hypothèse inverse n'est pas exclue. Oprah Winfrey, ci-dessus, semble avoir été un précieux atout pour le candidat démocrate. Le show de cette immense star de la télévision continue de rassembler des millions de spectateurs en dépit d'une certaine baisse d'audience. D'après une étude de l'université du Maryland, Oprah Winfrey aurait permis à Obama de gagner un million de voix lors des primaires démocrates.


Raison n°10 : l'âge de John McCain et son état de santé pourraient jouer contre le candidat républicain. Du haut de ses 72 ans, McCain a déjà été victime de quatre cancers. S'il était élu, le sénateur de l'Arizona serait le président le plus âgé de l'histoire du pays.



| Bienvenue | Barack Obama | Le TOGO |

Go pour Togo - Barack Obama (Vie quotidienne - Mon entourage et moi)    -    Auteur : Marcel - Togo


6410 visiteurs depuis 2008-04-19
dernière mise à jour : 2011-08-26

Blog-City >> Vie quotidienne >> Blog #5706

créez vous aussi
votre propre site !
Villages de France - Publiez vos plus belles photos de votre village pour le faire connaître !


des correspondants
pour les jeunes tous pays
Etudiants du Monde : des correspondants pour les jeunes du monde entier

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish