Société - Religions
correspondance chretiens - Mon pays le Burkina Faso



l'HISTOIRE DE MON PAYS
LE BURKINA FASO (le Pays des Hommes Intègres)


Avant la colonisation

On sait peu de choses de l'histoire ancienne du Burkina Faso. Une civilisation néolithique y a produit des pierres taillées, des motifs gravés et de la poterie au Ier millénaire av. J.-C. Ensuite apparut l'agriculture avec des défrichements de la forêt primaire. Une vague de cavaliers vint alors greffer une aristocratie militaire sur cette structure. Détenteurs du pouvoir politique, ces cavaliers passèrent des accords avec les autochtones qui restèrent propriétaires du sol. Cette organisation apparaît encore sous forme de chefs de cantons et chefs de la terre.

L'empire du Ghana est le premier a dominer la région. Plusieurs vagues d'immigration amènent les Mossi du XIe au XIVe siècle. Leur intégration aux populations locales donna naissance à quatre royaumes dont le plus septentrional et le plus important, le Yatenga eut des rapports conflictuels avec son puissant voisin du Soudan Occidental, L'empire du Mali, allant jusqu'à conquérir Tombouctou en 1329. Doté d'une administration centralisée et d'une défense efficace, le Yatenga résista à l'islamisation que tentait de lui imposer l'empire des Songhaï.

D'autres invasions brassèrent la population de l'actuel Burkina : Gourmantché, Bwa, Sénoufos, Gan, Bambaras puis, dans le nord, Touareg, Peuls, Songhaïs et Djerma, Malinké.

D'autres vagues d'immigration au XIXe siècle s'accompagnent d'islamisation. C'est le cas des Peuls qui contrôlent l'est de la Volta dès 1810. Le Mogoo Naaba de Ouagadougou est sous une pression constante.


Période coloniale


Des premières colonies à la création d'une colonie autonome
En 1888, une première expédition française atteint le territoire de l'actuel Burkina Faso, menée par le capitaine Binger ; à Ouagadougou, ce dernier est reçu par le Mogho Naaba. Deux ans plus tard, le docteur Crozat traverse à son tour la région, s'arrêtant à Bobo-Dioulasso, où la princesse Guimbi-Ouattara le reçoit, puis à Ouagadougou, où il est lui aussi reçu par le Mogho Naaba. Le climat entre Occidentaux et indigènes se tend en 1891, avec l'expédition du capitaine Monteil, chargée de reconnaître la ligne Say - Barroua fixée par la déclaration franco-britannique du 5 août 1890 : il visite Ségou, Sikasso, mais à Ouagadougou, le Mogho Naaba refuse de le recevoir. D'autres missions suivent, notamment celles de Ménard et Beaulot en 1891-1892. En 1894, les troupes françaises entrent à Ouagadougou.

Après l'occupation de Ouagadougou le 23 décembre 1896, le Mogho Naaba accepte le protectorat des Français, qui sont engagés dans une course aux colonies avec les Britanniques. Les autres royaumes mossi lui emboîtent le pas. Tandis que se constitue l'Afrique occidentale française jusqu'en 1919, les territoires mossi sont rattachés à une entité dénommée Haut-Sénégal-Niger. Durant la Première Guerre mondiale, malgré une résistance à la conscription dans le Bwamu et le pays Marka, ce sont les Mossi qui fournissent l'essentiel du contingent des Tirailleurs sénégalais.


La Haute-Volta de 1919 à 1958

C'est en 1919 qu'est constituée la colonie de Haute-Volta dans le territoire de l'actuel Burkina ; Cependant, plusieurs éléments rendent l'autonomie de la Haute-Volta problématique : d'une part, les colonies voisines convoitent ce réservoir de main d'œuvre, et la colonie manque d'un accès à la mer ; d'autre part, l'administration coloniale doit restreindre ses frais de fonctionnement. C'est pourquoi, en septembre 1932, la Haute-Volta est dépecée au profit du Soudan français (actuel Mali), de la Côte d'Ivoire et du Niger, en dépit des protestations du Mogho Naaba. Cependant, après les services rendus pendant la Seconde Guerre mondiale, la Haute Volta fut reconstituée en 1947 ; le Mogho Naaba Kom, plus important chef traditionnel burkinabé, entreprend de nombreuses démarches pour obtenir cette mesure, écrivant notamment au président de la République Vincent Auriol.



De 1987 à nos jours : Blaise Compaoré ONT>
Pionniers de la RévolutionAu bout de 4 ans de régime révolutionnaire, le président Sankara est renversé à son tour par Blaise Compaoré, le 15 octobre 1987. Thomas Sankara est assassiné lors de ce coup d'état, au cours d'une réunion du Conseil de l'Entente. Une des premières mesures que prend Blaise Compaoré est la dissolution du Conseil national de la Révolution qu'avait créé Sankara ; il crée un nouveau parti, le Front populaire (FP).

Blaise Compaoré est au pouvoir depuis 1987. Le multipartisme a été instauré en 1991 ; en 1992, une grande partie des entreprises d'État ont été privatisées. Blaise Compaoré a été élu pour la premère fois en 1991, et réelu en 1998 et 2005. Entre temps, à l'automne 2003, un coup d'État lancé par plusieurs généraux opposés à Compaoré a échoué. Une polémique a accompagné la dernière candidature présidentielle de ce dernier : la Constitution burkinabé ne prévoit pas en effet que le président puisse se représenter à l'issue de deux mandats. Cependant, la disposition visant à interdire la possibilité d'un troisième mandat ayant été adoptée au cours du deuxième mandat de Compaoré, le Conseil constitutionnel a estimé que la candidature de celui-ci à l'élection de 2005 était bien valide.En 2010, bien que certains opausants trouvaient que le président n'avait plus le droit à se présenter, les contestations ont été vaines car le président sorta victorieux lors des campagnes 2010.est ce qu'il n'y aura pas la modification de l'article 37 de la constitution? Le peuple attend avec impatiance ce qui va se passer en 2015 le président ce président va t-il se présenter????


Les armoiries du Burkina Faso sont constituées ainsi qu'il suit selon la Loi N°20/97/11/an du 1er août1997.
Un écu portant au chef, sur une banderole d’argent le nom du pays : ( Burkina Faso );
Au cœur un écusson à deux bandes en fasce frappé de l’emblème national de brochant sur deux lances croisées;
Deux étalons d’argent redressés supportant de part et d’autre l’écusson;
En pointe, un livre ouvert;
En dessous, deux tiges de mil à trois paires de feuilles vertes en demi-lune à partir du bas et à équidistance de la verticale passant par les pointes de l’écusson et de la branche supérieure de l’étoile de l’emblème croisées et reliées à leur base par une flamme portant la devise du pays( Unité-Progrès-Justice ).
La flamme supporte l’ensemble ( tige de mil-lances-écusson ).

Les deux étalons symbolisent la noblesse du peuple burkinabé.

Leur position indique l’action et leur disposition, la nécessité et l’importance de l’union qui fait la force du peuple.

L’écusson symbolise la protection de la nation et l’amour de la patrie : bouclier contre les aléas, rempart contre toutes les agressions, il assure la sécurité de l’Etat.

Les lances symbolisent la détermination des fils du Burkina Faso à défendre leur patrie : leur position croisée traduit la vigilance et à la bravoure de ce peuple.

Le livre ouvert symbolise la quête du savoir et de l’instruction, facteurs de progrès et de développement.

Les épis de mil symbolisent l’aspiration à l’autosuffisance alimentaire et à l’abondance.

Les Etalons du Burkina, vice-champion d’Afrique, sont rentrés au bercail, le 11 février 2013, où ils ont été accueillis en héros, après leur parcours honorable à la 29è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Afrique du Sud.



La carte du pays des Hommes intègres tout entière...


Le coton naturel du Burkina est le pratrimoine des paysans Burkinabé...
L'actuel coach national, Paul PUT après Paolo DUARTE est félicité d'avance pour son engagement à l'élévation des étalons du Burkina...


Unité - Progrès - Justice

Oui c'est bien le drapeau de mon cher Pays
le BURKINA FASO.


Meilleur espoir masculin Africain :GREG


Josiane Ki a été couronnée Miss Université 2015, un concours de beauté qui fait désormais office de Miss du Faso!!


Kundé 2015 : SANA BOB le BOB Marley Burkinabé remporte le Yaoundé d’or!!!!!


La culture Africaine est la meilleur...


Tour refel de OUAGA 2000


Hotel de ville de Ouagadougou...


Hum!!!J'adore la music Africaine...


Rond-Point des Cinéastes de Ouagadougou


La bonne gouvernance consiste a eviter surtout la corruption...


la chaine toujours au coeur des grands évènements
Voullez-vous obtenir quelque Chose, voullez-vous etre notre partenaire, Faire des affaires au Pays des Hommes intègres, Nous pouvons parlez d'affaire, vous aidez et coopérer avec vous.


cliquer ici pour devenir intercesseur sur correspondnce chrétien





| accueil | Le chretien en Question | Mon pays le Burkina Faso | correspondance | Actualité chrétienne | Cellule d'intercesion internationnal | Sujets et témoignage |
créez vous aussi votre propre site !
correspondance chretiens - Mon pays le Burkina Faso (Société - Religions)    -    Auteur : isaac Gouba - Burkina Faso


30004 visiteurs depuis 2009-05-22
dernière mise à jour : 2021-11-09

Blog-City >> Société >> Blog #9041

Utilisateur
espace multi-utilisateurs
n°(1-30)
Mot de passe :
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish