Société - Economie
La Republique Centrafricano-Chine - ACTUALITE
  PRESENTATION  
  EDUCATION  
  AFRIQUE ET CHINE  
  Forum sur la coopération Chine-Afrique  
  ACTUALITE  
  LA LETTRE DU SUCCES  


ACTUALITE




ACTUALITE


Wu Bangguo: la Chine poursuit son développement et veut entretenir la paix


SHANGHAI, 1er octobre (Xinhua) -- Maintenir la paix dans le monde est un devoir international pour la Chine et cela contribue également à se développer elle-même, a déclaré vendredi Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire naitonale de Chine (APN, parlement chinois), à l'occasion du 61e anniversaire de la République populaire de Chine.

M. Wu a tenu ces propos lors d'une cérémonie consacrée à la journée du pavillon de la Chine de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai.

Le peuple chinois, autrefois en proie à la pauvreté et à la faim, aspire ardemment à une vie prospère et pacifique. Cela a fait du développement un objectif commun pour le peuple chinois, a déclaré Wu Bangguo.

"Ayant connu de nombreuses souffrances et les fléaux de la guerre dans l'histoire moderne, les Chinois attachent un plus grand prix à la paix. Nous savons, plus que tout autre, que la préservation de la paix mondiale est non seulement un devoir international qui nous incombe, mais aussi un besoin interne pour notre propre développement."

La conviction que le développement rêvet une grande importance est populaire et inchangée, a estimé Wu Bangguo.

La Chine a pleinement confiance en son avenir même si elle s'est développée assez tardivement, en supportant une forte pression démographique et à partir d'une base économique faible, a-t-il ajouté.

"Nous construirons une société plus prospère d'ici 2020 pour le bien-être de plus d'un milliard de Chinois et réaliserons la modernisation du pays vers le milieu de ce siècle," a-t-il poursuivi.

L'Expo 2010 de Shanghai sera clôturée dans un mois, mais l'esprit du progrès, de l'innovation, de l'harmonie et de l'inspiration mutuelle mis à l'honneur par l'Expo vivra éternellement, a conclu Wu Bangguo.



Les jeunes Africains et la Chine


Le 3e Festival des jeunesses africaine et chinoise a pris fin ce jeudi (du 13 au 20 août 2009) autour d'un dîner-gala. Environ 177 jeunes représentants de 48 pays d'Afrique et de l'Union africaine ont pris part à cet événement à l'invitation de la Fédération nationale de la jeunesse de Chine. Pendant une dizaine de jours, ils ont sillonné l'Empire du milieu pour mieux s'imprégner de son éveil et surtout des immenses potentialités qu'il offre à leur continent dans sa quête du développement.

Merveilleux, fascinant, gigantesque… Ce sont là quelques commentaires de jeunes africains par rapport aux énormes progrès constatés dans les deux provinces chinoises visitées pendant ce 3e Festival des jeunesses africaine et chinoise. Les jeunes francophones ont par exemple visité la province du Liaoning (nord-est de la Chine), notamment Shenyang (la capitale provinciale), Anshan et Dalian où ils ont rencontré de nombreuses autorités politiques et de jeunesses

Dans ces localités, ils ont visité également une usine de montage d'automobiles, des grands projets de technologies agricoles, une usine d'acier et de nombreuses infrastructures touristiques. « Les autorités chinoises nous ont fait découvrir la Chine dans toute sa profondeur dans toute l'immensité du pari qu'elle est en train de gagner pour son développement », commente Ahmed Sékou Touré, conseiller technique au ministère de la Jeunesse et des Sports et chef de la délégation malienne à ce 3e festival. Pour lui, « le choix porté sur la jeunesse est pertinent car les jeunes sont les décideurs de demain, donc des acteurs du renforcement du partenariat sino-africain ».

« Ce qui est fascinant, ce que la Chine a peu de choses à envier aux pays riches. La Chine est autosuffisante dans beaucoup de secteurs aujourd'hui. Mais, malgré les immenses progrès réalisés en 30 ans de politique d'ouverture, ce pays demeure un immense chantier de développement dans tous les domaines. Cela doit donner à réfléchir à nous les africains et surtout nous montrer la voie à suivre si nous voulons réellement aller de l'avant », souligne M. Touré.

« Les jeunes africains doivent s'inspirer de leurs camarades chinois dans la discipline, le respect de l'autorité, l'amour et la rigueur dans le travail s'ils veulent réellement être des acteurs de leur propre épanouissement du développement de leurs pays. Les jeunes guides qui nous ont accompagné pendant cette dizaine de jours nous ont admirablement démontré ces valeurs », conclut le conseiller technique du ministère de la Jeunesse et des Sports.



journée du pavillon de la République Centrafricaine de l'expo-Shangaï.

La République centrafricaine, comme son nom le suggère, se situe au cœur du continent africain. La nation, qui abrite environ 60 tribus sur son territoire, a célébré la journée de son pavillon avec des rythmes et des pas de danses traditionnels qui ont fasciné les visiteurs de l'Expo universelle. La cérémonie de la Journée s’est tenue en présence du Président François BOZIZE et plusieurs de ses ministres le 25 septembre 2010 à Shanghai en Chine.

Plusieurs musiques tribales ont été inscrites à la liste du patrimoine mondial immatériel. Des indigènes de la République centrafricaine ont monté le volume avec fierté sur la scène de l'Expo. L'évènement a attiré l'attention sur le pays situé au cœur du continent africain.

Une grande partie du pays est composée de plateaux et de savanes, la plupart se situent entre 700 et 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce type de terrain est combiné à un temps tropical. C'est un véritable paradis pour les animaux sauvages, y compris certaines espèces rares telles que le rhinocéros noir. Les diamants, le café, le coton et le bois constituent les principales industries du pays.

Avec quelque 60 tribus habitant dans les forêts ou en montagne, les huttes en dôme sont l'habitation typique des peuples indigènes du pays qui vivent près de leurs bétails.

Les riches ressources en bois fournissent des matériaux en abondance pour les sculptures des artistes locaux. Les pièces exposées dans le pavillon portent sur le thème des peuples, des animaux, des forêts et des cours d'eaux de la République centrafricaine. Les peintres aiment également dépeindre l'équilibre entre les ressources et l'économie du pays


Rencontres du Premier Ministre Wen Jiabao avec le président Centrafricain François Bozizé

Le 8 novembre 2009, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'Etat Wen Jiabao a rencontré, à Charm el-Cheikh, en Egypte, le Président centrafricain François Bozizé Yangouvonda.

Lors de sa rencontre avec le Président centrafricain François Bozizé Yangouvonda, le Premier Ministre Wen Jiabao a souligné la forte complémentarité entre les économies chinoise et centrafricaine et le grand potentiel de coopération entre les deux pays, tout en exprimant le souhait de voir les deux parties renforcer leurs consultations et concertations pour fixer leur choix sur les projets prioritaires et faire avancer à pas sûrs leur coopération pragmatique.

Selon le Président François Bozizé Yangouvonda, la République centrafricaine est confiante en sa coopération avec la Chine et souhaite saisir les opportunités offertes par la présente Conférence ministérielle du FCSA pour élargir sa coopération avec la Chine.
Blog réalisé par GOTTO-Loïc avec l'appui de l'Ambassade de Chine en Centrafrique.



| PRESENTATION | EDUCATION | AFRIQUE ET CHINE | Forum sur la coopération Chine-Afrique | ACTUALITE | LA LETTRE DU SUCCES |
créez vous aussi votre propre site !
La Republique Centrafricano-Chine - ACTUALITE (Société - Economie)    -    Auteur : LOIC (centrafrique) - Chine


6536 visiteurs depuis 2009-07-19
dernière mise à jour : 2011-08-11

Blog-City >> Société >> Blog #9517

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish