Sciences - Astronomie
Observer les étoiles variables - Variabiliste?
  Variabiliste?  
  Les étoiles variables  
  Comment?  
  Mon site d'observation  
  Les instruments  
  Les cartes  
  Programme et observations  
  Novae  
  Statistiques météo  
  Mises à jour  
  Liens divers  


Mes pages sur l'observation du ciel profond en ville

Mes pages sur l'observation du mouvement propre des étoiles

Simples images du ciel



Variabiliste, qu'est-ce que c'est?


Un variabiliste c'est quelqu'un qui observe les étoiles variables.

Donc je suis un variabiliste, pas un astronome, non, l'astronome cherche à comprendre, moi je ne fais qu'observer.

Je suis un petit soldat des étoiles variables.

Vous trouverez sur Internet tous les renseignements que vous voudrez sur les types d'étoiles variables, leur fonctionnement plus ou moins avéré (méfions nous des certitudes). Je connais un petit peu ça mais je n'arrive pas à m'y intéresser vraiment.

C'est un peu comme avec les constituants de la matière: mon âge me permet d'avoir connu une époque où les quarks n'existaient pas, où les particules n'avaient pas de saveur, où tout était presque simple. Et puis ça a évolué, des particules nouvelles sont arrivées, plus ou moins hypothétiques, tout est devenu très compliqué.
J'ai alors décidé que je m'y intéresserais de nouveau quand les physiciens auront tout trouvé et ce de façon définitive...
Comme ça je suis tranquille...


Pareil pour les variables, je laisse la science avancer.

Ce qui m'intéresse c'est la vision à l'oculaire de ces petits points lumineux, une familiarité avec le ciel, être là, dehors, reconnaître le champ de SS Cyg ou de R UMa avec la sensation d’y être un peu chez moi.

Tout ceci pimenté par les caprices de la météo et les périodes de frustration qui en découlent.

C'est plus proche de la pêche à la ligne que de la science dure, je vous l'accorde.

Mais il y a un art du pêcheur à la ligne.

Et on me dit que malgré tout c'est utile à la science. Ce n'est qu'une toute petite pierre dans l'édifice de la connaissance, bien sûr, mais c'est à ma portée.




Pour moi les variables ont commencé en 1980.

Je commençai a en avoir un peu marre de mon site déjà bien pollué qui m'empêchait de voir les nébuleuses et les galaxies tant vantées dans les livres. Pour mémoire, j'ai un souvenir d'avoir aperçu la Voie Lactée, au zénith uniquement, par un soir absolument exceptionnel des années 70.

Maintenant c'est absolument impensable!

Quoi qu'il en soit je suis tombé un jour sur une publicité dans Ciel et Espace, pour ce petit opuscule édité par l'Association Française d'Astronomie:



Je l'ai commandé aussitôt. Tout sur les variables en 128 pages et l'adresse de l'AFOEV l'Association Française des Observateurs d'Etoiles Variables.

Après quelques essais laborieux, effectués à la lunette de 75mm, sur les étoiles faciles conseillées par la brochure de l'AFA, je décidai de persévérer et m'inscrivis à l'AFOEV.

J'y suis toujours, après plus de 30 ans. Il faut quand même dire que mon activité n'a pas toujours été continue. Certaines années ont été relativement pauvres en estimations, souvent parce que je me consacrai à d'autres observations.





L'AFOEV est une association historique, fondée en 1921.

Chaque membre actif de l'association effectue librement ses observations, sans aucune obligation quantitative. Certains peuvent ne faire que quelques estimations aux jumelles, leur participation est appréciée et enregistrée. Nul ne peut prédire les observations qui seront importantes et utiles dans le futur.

L'association a un programme de quelques centaines de variables et met à disposition des observateurs les cartes correspondantes sous la forme d'une série de champs de taille décroissante pour chaque étoile.



Quand j'ai commencé, les demandes de cartes étaient faites par courrier au responsable qui disposait des originaux et faisait des centaines de photocopies à prix coûtant. Les choses ont bien changé, les cartes sont téléchargeables sur le site de l'AFOEV.

Chaque mois ou chaque trimestre les observateurs envoient leurs relevés d'estimations (maintenant par courriel). Ceux-ci sont compilés et intégrés à une base de données hébergée par le Centre de Données Stellaires de Strasbourg.

Il y a aussi une collaboration internationale: recueil de données de membres étrangers, et/ou transmission de nos données à l'association soeur américaine (grande soeur par la taille, hélas pour nous), l'AAVSO.

Tous les détails sur le site: AFOEV




Suite à la transmission des données de l'AFOEV à l'AAVSO, j'ai eu un jour la surprise (heureuse) de recevoir un courriel de demande de renseignement (pour vérification d'adresse) de la part de l'association américaine, suivie quelques jours plus tard, par la poste, d'un beau diplôme:



Je n'ai battu aucun record, j'ai juste été récompensé pour avoir contribué avec plus de 10.000 estimations à l'étude des étoiles variables. Certains doivent en avoir produit 100.000 ou 500.000, je ne sais pas, mais il y a une sorte de grade, comme ça, pour chaque niveau, 1.000, 10.000, ...

Comme je le disais plus haut, je ne suis qu'un petit soldat, mais de 1ère classe maintenant...




17 mars 2019: 24.012 estimations à ce jour.

12 octobre 2018: 23.015 estimations à ce jour.

1er janvier 2018: 21.502 estimations à ce jour.

23 mai 2017: D'après mon décompte personnel, je viens de passer le cap des 20.000 estimations.

19 octobre 2015: l'AAVSO ne m'oublie pas. J'ai reçu un courriel me souhaitant un bon 35ème anniversaire! Ce n'est pas, hélas, mon anniversaire, mais celui de la première estimation de ma part enregistrée dans leur base de données... Sympathique!






Appel

- Vous aimez le contact avec le ciel nocturne ?

- Vous aimez jouer avec votre télescope ou vos jumelles ?

- Votre site est pollué par les lumières artificielles ?

- Vous n’avez qu’un instrument modeste (et qui a oublié d’être diffraction limited ) ?

- Vous n’avez pas régulièrement du temps à consacrer à l’astronomie ?


Observez visuellement les étoiles variables !


C’est simple, et le ciel deviendra votre jardin (dixit Paul COUTEAU, parlant de l’observation des étoiles doubles).


N.B. Si vous avez un big télescope utilisable chez vous, dans un site au ciel bien noir, avec 300 nuits observables par an et une disponibilité totale, ça marche aussi...





| Variabiliste? | Les étoiles variables | Comment? | Mon site d'observation | Les instruments | Les cartes | Programme et observations | Novae | Statistiques météo | Mises à jour | Liens divers |
créez vous aussi votre propre site !
Observer les étoiles variables - Variabiliste? (Sciences - Astronomie)    -    Auteur : Claude - France


12008 visiteurs depuis 2011-12-07
dernière mise à jour : 2019-12-03

Blog-City >> Sciences >> Blog #14505

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish