Société - Associations
les jeunes a l'Université de Dakar.

CONVERGENCE DES JEUNES DE NDIOUFFENE
BP:34090 Poste Thiaroye Dakar (SENEGAL)

Compte rendu
Les Journées Culturelles de Ndiouffène
EDITION 2008

Après le discours de Monsieur Moustapha DIOUF Président de l’Amicale des Elèves et Etudiants de Ndiouffène, ont pris la parole :

Monsieur le représentant du Président du conseil rural de Keur.
Son intervention était axée d’abord sur les objectifs de l’Amicale, de faire de Ndiouffène un pole de développement local. Parce que selon lui, vu l’engouement des ndiouffènois aux cultures maraîchères, un petit coup de main de l’Etat ou d’un autre organisme suffit pour que la population ndiouffènoise et de ses environs ait une autosuffisance en produits maraîchers comme l’a signalé le Président dans son discours.
Il a aussi fait savoir aux ndiouffènois que le conseil rural reste disposer à les soutenir dans la mesure de leur possibilité. Mais selon toujours ses propos, la localité souffre d’un problème de ressource, raison pour laquelle le conseil a du mal à répondre à beaucoup de sollicitation particulièrement celle relative à la construction d’une case de santé à Ndiouffène.
Par rapport aussi à l’addiction d’eau pour l’espace maraîchère sollicitée par les femmes, monsieur le représentant du Président de l’exécutif local a fait savoir au public qu’il remettra au PCR toutes les doléances des ndiouffènois.

Monsieur le chef du village de Ndiouffène
En prenant la parole, monsieur le chef du village a réitéré son engagement, sa totale disposition par rapport aux besoins du village et particulièrement aux objectifs que l’Amicale et la Convergence se sont assignées. Il a fait savoir à la population qu’il se présentera partout où il pense trouver quelque chose pour le village. Il a aussi fait savoir aux invités qu’il existe à Ndiouffène une harmonie sociale, une cohabitation extraordinaire entre Ndiouffène et tous les villages environnants. Et la preuve en est que tous les habitants des villages environnants sont présents et certains même ont envoyé des délégations. Nous avons noté la délégation du groupement des femmes de Gniline Goumack, keur Ngary, Saré Diouma. On a noté aussi dit-il la présence des parents d’élèves de Mbouma, keur Abdou Mame, Niassène, Gniline Santhie, les enseignants de tous les villages environnants, les autorités politiques. La présence de ces honorables invités justifie aussi l’importance de cette manifestation sociale initiée par l’élite locale en miniature. Il a en fin remercier tous ceux qui sont présent.

Amadou DIOUF Directeur de l’école élémentaire de Ndiouffène,
Il a expliqué que toutes les promesses politiques que les autorités politiques avaient faites l’année dernière, rien n’a été fait.
Il a aussi mis en évidence les problèmes de l’école élémentaire. Il a fait savoir à la population qu’il n’y a aucune salle de classe construite depuis que l’école est mise sur pied. Qu’ils font cours sous des tantes construites en tiges de bambous. Et que pour 148 élèves, l’école ne dispose que 8 tables bancs normaux. Les élèves se mettent parfois au sol pour faire cours. Le directeur a déploré avec toutes ses énergies cette situation à laquelle aucune autorité ne cherche à trouver une solution. Il a, en fin sollicité au représentant du PCR, une fois retourner, de le rappeler à ce dernier.

Beaucoup parmi les invités ont pris la parole. On peut noter l’intervention de Monsieur Mamadou NDIAYE vice président de l’Amicale des Elèves et Etudiants de Saboya, Amath BA chef du village de Saré Diouma, Fanta COMBO qui parlait au nom des femmes de Ndiouffène, les enseignants................

La troupe théâtrale DOMU NDIOUFFENE a fait aussi une prestation extraordinaire.
Après la pause, les meilleurs élèves à l’issue de l’année scolaire 2006 / 2007 étaient primés.


Après la remise des prix, Monsieur Seydou DIALLO agent de santé a débuté sa conférence qui portait sur le thème : Bien vivre sa grossesse jusqu’à la naissance de son Bébé

Le second thème qui portait sur : la valeur de l’éducation dans la société était développé par Monsieur Babacar DIOUF « conférencier »

A partir de 19 heures 30 minutes, la troupe théâtrale DOMU NDIOUFFENE fait sa dernière prestation qui portait sur le mariage précoce.

Le lendemain à 16 heures, un match de football avait opposé les élèves et étudiants contre les jeunes de la Convergence. Score 2-1 à la faveur de la Convergence.

REMERCIEMENTS
L’Amicale des Elèves et Etudiants de Ndiouffène et la Convergence des Jeunes de Ndiouffène vous transmettent leur reconnaissance et leurs sincères remerciements pour le concours que vous avez apporté à la réussite de leurs Journées Culturelles qui s’étaient tenues les vendredi 09, samedi 10 et dimanche 11 Mai 2008 à Ndiouffène.

MERCI ET DEWENATI

Décision
Convergence des Jeunes de Ndiouffène

Session extraordinaire
Décision

Vu l’article 8 du statut de la Convergence des jeunes de Ndiouffène,
Vu les articles 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 et 18 du même statut ;
Décide :

Article 1
Monsieur Babacar TALL précédemment Vice président de la Convergence des Jeunes de Ndiouffène est élu Président de la Convergence des Jeunes de Ndiouffène en remplacement de Monsieur Cheikhou DIOUF.

Article 2
Monsieur Pathé TALL est élu Vice Président de la Convergence des Jeunes de Ndiouffène en remplacement de Monsieur Babacar TALL actuellement Président de la Convergence des Jeunes de Ndiouffène.

Fait à Dakar le 02 Mars 2008

Le secrétaire général

Mamadou DIOUF


AMICALE DES ELEVES ET ETUDIANTS DE NDIOUFFENE

LES JOURNEES CULTURELLES DE NDIOUFFENE DU VENDREDI 09,
SAMEDI 10 ET DIMANCHE 11 MAI 2008

2° EDITION

DISCOURS DE MONSIEUR MOUSTAPHA DIOUF PRESIDENT DE L’AMICALE

Monsieur le Sous préfet, monsieur le Président du Conseil Rurale de Keur Socé, messieurs les enseignants de Ndiouffène et environs, monsieur le Président de la cellule de l’Amicale de Keur Socé, chers membres de la Convergence des Jeunes de Ndiouffène, chers invités, mesdames mesdemoiselles messieurs bonjour.

L’Amicale des Elèves et Etudiants de Ndiouffène et la Convergence des Jeunes de Ndiouffène ont le plaisir de vous accueillir ici à Ndiouffène dans le cadre de la deuxième édition de nos journées culturelles. Votre présence ici justifie l’importances que vous portées à cette manifestation tant attendue par la population ndiouffènoise et de ses environs.

L’Amicale a d’abord pour vocation première de créer des conditions de construction d’une élite locale. C’est-à-dire d’accompagner nos jeunes frères et sœurs de l’élémentaire et du collège d’accéder au niveau supérieur où on conçoit l’étudiant comme pouvant prendre en charge le destin de sa localité voire de son pays. Nous oeuvrons a coté de la Convergence à la réalisation de cet objectif. Nous les étudiants, nous avons constaté nous même qu’il y’a un manque de cadre, d’intellectuels au sens occidental du terme. Et que c’est seulement en initiant des activités pareilles à celle-ci que nous pouvions arriver à la création de cette élite.
J’exhorte par cette occasion les parents d’élèves à ne pas anticiper le destin de ces élèves en les orientant vers d’autres activités. Et même si ces activités s’avèrent rentables qu’ils comprennent d’abord que rien n’est plus précieux que le savoir et son importance se justifie surtout aux phénomènes de mondialisation que nous vivons actuellement. Je conseille aussi aux élèves de ne pas regarder derrière ou de prendre en compte certaines situations sociales ou économiques qui constituent généralement des entraves à la continuité de leurs études.
L’Amicale et la convergence ont ensuite pour vocation d’être la porte parole, le relais entre la population et les autorités étatiques. D’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les besoins essentiels des populations.
Il s’agissait pour l’année dernière d’expliquer, d’informer, de mobiliser la population ndiouffènoise et de ses environs dans le processus de développement local. L’adhésion extraordinaire de la population à ce nouveau phénomène de politique socio-économique qu’est les journées culturelles organisées dans les villages par les étudiants, nous a donnée le courage et la motivation d’aller jusqu’au bout pour que nos revendications relatives au bien être de la population soient satisfaites. Nous avions sollicité l’année dernière auprès des autorités locales et administratives de la construction d’une case de santé à Ndiouffène, et de l’alimentation en eau de notre espace maraîchère. Et jusque là rien de concret n’a été réalisée pour que Ndiouffène sorte de la léthargie que sa population vie au jour le jour. Nous lançons encore une foi un appel aux autorités compétentes que Ndiouffène a besoin de cette infrastructure sanitaire.
Le Président de la République vient de lancer la GOANA. Pourquoi en tant que paysan ne pouvions nous pas bénéficier de ce programme. Je peux même dire que c’est nous les ndiouffènois qui sommes les premiers à lancer ce programme. Mais en l’absence de moyens, on ne peut rien faire. Il suffit que l’Etat ou une autre personnes morale de droit privé comme de droit nous envoie des techniciens en agronomie pour qu’ils soient convaincus que si notre projet serait mis en valeur, l’espace cultivable augmentée nous pourrions fournir aux villages environnant tout ce dont il ont besoin en produit maraîcher. C’est un droit à nous de le réclamer. Mais aussi c’est un devoir pour l’Etat de le faire.
Je ne saurait terminer mon discours sans remercier les bonnes volontés qui ont contribués financièrement ou matériellement à la réussite de cette manifestation particulièrement la Convergence des Jeunes de Ndiouffène, l’association des Jeunes de Saré DIOUMA, les invités ici présents, les enseignants des écoles de Ndiouffène et environs qui contribuent de manière significative à la création d’une élite tant besoin par la population. Je remercie en fin toute la population ndiouffènoise.

MERCI

LE PRESIDENT

Moustapha DIOUF

NDIOUFFENE LE 10 MAI 2008

Pour nous contacter;
Convergence des Jeunes de Ndiouffène
BP 34090 Poste Thiaroye DAKAR-SENEGAL









créez vous aussi votre propre site !
les jeunes a l'Université de Dakar. (Société - Associations)    -    Auteur : Moustapha - Sénégal


2581 visiteurs depuis 2008-06-17
dernière mise à jour : 2010-07-04

Blog-City >> Société >> Blog #6100

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish