Animaux - Mammifères
RAT - adopter un rat
  Les rats pour les nuls  
  adopter un rat  
  s'oocuper de son rat  




Où l'adopter?

Acheter un rat en animalerie n'est généralement pas une bonne chose. Les animaux y sont souvent entretenus dans de mauvaises conditions:
ils ont souvent peu d'espace,
ils sont parfois exposés de longues heures durant dans une vitrine au soleil,
ce sont des animaux plus sujets aux maladies que les autres,
les mâles ne sont pas toujours séparés des femelles, ce qui peut provoquer des grossesses non désirées: on adopte ce qui a été vendu comme un mâle et l'on se retrouve quelques jours plus tard avec une douzaine de petit,
ils ne sont pas sociabilisés et par conséquent plus farouche,
d'autre part, les animaleries sont souvent très peu compétentes lorsqu'il s'agit de prodiguer des conseils de soin et d'entretien.
L'idéal est donc d'adopter son futur compagnon chez un particulier qui a de l'expérience avec les rats. Les animaux seront habitués à la présence humaine et auront grandi dans un climat plus sain. Mais quel que soit l'endroit où vous allez acquérir votre rat, n'oubliez pas de vérifier le lieu et le savoir-faire du vendeur:
la cage est-elle assez grande pour le nombre de rats?
ont-ils suffisamment d'eau fraîche à disposition?
sont-ils à l'abri des courants d'air et du soleil?
mâles et femelles sont-ils séparés?
les conditions de vie semblent-elles hygiéniques?
la litière est-elle convenable? (voir la rubrique litière)
le vendeur connaît-il les besoins des rats? Observez comment il les saisit (voir la rubrique saisir un rat).
Si vous êtes convaincu du bien-fondé de l'acquisition chez un particulier, je vous renvoie aux petites annonces ratesques:
@rrweb, pour les annonces concernant la Suisse romande
SRFA, pour la francophonie
Il m'arrive de recevoir des messages incroyables d'internautes ayant adopté des rats en animalerie. Parfois c'est à moi que revient la lourde tâche de leur annoncer une grossesse non désirée, d'autres fois ils étaient pleinement conscients de la grossesse lors de l'achat, mais s'étaient fait raconter par le vendeur qu'une grossesse dure trois mois. Je ne compte plus les "j'ai adopté un petit mâle... qui en fait est une femelle", ni les maladies plus ou moins graves dont on me parle. Alors soit vous êtes conscient de tous ces problèmes et êtes prêts à investir massivement chez un vétérinaire, soit vous vous mettez à la recherche d'un particulier...


A quel age l'adopter?

Plus le rat est jeune au moment de l'adoption, plus il sera facile à apprivoiser (on parle de rats qui ne sont pas encore domestiqués, bien sûr). Toutefois il est préférable d'attendre que le rat ait six semaines, afin qu'il ait pu bien vivre avec ses congénères et ainsi terminer son apprentissage social. Un rat séparé trop tôt de sa mère et de ses frères et soeurs risque de manifester des troubles psychologiques, mentaux ou affectifs. L'âge idéal pour prendre un rat est donc entre six et huit semaines.




Comment le choisir?

Un rat doit être vif et curieux, s'intéresser à vous et non vous craindre. Mettez une main dans la cage: normalement il devrait venir la renifler au bout de quelques secondes. Évitez d'adopter des animaux traumatisés, qui seront bien plus difficiles à apprivoiser et pourraient mordre. Un rat sociable doit se calmer assez rapidement lorsqu'on le prend en main et ne pas se débattre ou crier trop longtemps.
Pour ce qui est de son apparence et de son état de santé, l'animal doit être propre, avoir un beau poil lissé (et non pas ébouriffé), des yeux brillants et bien ouverts, le contour des yeux et du nez propre, sans croûte, sans sécrétions rouges. Aucun bruit de respiration ne doit être perceptible.



Mâle ou femelle?

Si chaque rat a son caractère et sa propre personnalité, il existe quelques différences notables entre mâles et femelles:
Le caractère

Les mâles sont généralement plus calmes (à l'âge adulte, parce que bébés, c'est des terreurs). Ils passent plus volontiers du temps dans vos bras à se faire caresser et s'agitent beaucoup moins. Les femelles sont curieuses, elles courent partout et il est parfois difficile de les tenir tranquilles. Elles peuvent d'autre part être moins câlines. Bien sûr tout ceci dépend de l'animal, et certaines ratounes peuvent être très zen alors que d'autres ratous peuvent être intenables.

Le physique

Les femelles sont plus petites que les mâles, moins impressionnantes. D'autre part, beaucoup de personnes sont repoussées par les testicules imposants des ratous, mais on oublie bien vite ce critère esthétique.

Les mâles ont un autre défaut: ils sentent un peu plus fort que les femelles. D'autre part, ils ont plus tendance à uriner partout tout le temps.

La santé

Personnellement, si j'ai choisi de prendre des mâles, c'est que j'ai fait avec ma rate précédente, Laura, la douloureuse expérience de la tumeur mammaire. Énormément de rates (les 3/4 environ, je crois) en souffrent et il est très difficile de lutter là-contre. La seule solution pour empêcher ces tumeurs est de stériliser l'animal lorsqu'il est suffisamment jeune. Mais c'est une opération lourde pour l'animal et plutôt chère.

Les mâles ne sont bien sûr pas à l'abri d'ennuis de santé ni de tumeurs, mais sont bien moins sujets aux tumeurs mammaires. Je ne pouvais me résoudre à adopter un animal qui avait trois chances sur quatre de développer cette maladie.

Mâle et femelle?

Si vous voulez vous occuper simultanément d'un mâle et d'une femelle sans vous retrouver à la tête de toute une famille de ratons, il vous faudra prendre quelques précautions. Il faut savoir que la rate a ses premières chaleurs entre 5 et 10 semaines, qu'elle peut à chaque portée donner naissance à une dizaine de petits (jusqu'à 20!) et qu'elle est immédiatement fécondable après l'accouchement. Il est donc conseillé de stériliser le mâle ou la femelle ou alors de les élever dans des cages séparées.

Un ou plusieurs?

Le rat est un animal très sociable. À l'état sauvage, il vit en groupe, entouré de ses congénères. Si vous n'adoptez qu'un seul rat, il vous demandera beaucoup plus de soin et d'attention. Il vous faudra lui consacrer beaucoup de temps pour éviter qu'il s'ennuie.
Mais les rats sont plus heureux et intéressants à plusieurs: ils dorment ensemble, les uns sur les autres, se lavent mutuellement, jouent, se protègent, etc. Pour avoir fait l'expérience d'avoir des rats "uniques" puis deux à la fois, je peux dire qu'ils semblent infiniment plus épanouis et en confiance en groupe. Je n'ai vu que très rarement mes solitaires fermer les yeux ou dormir sur le flanc alors que nos deux rats le font sans cesse.

Avoir deux rats (ou plus!), c'est bien mieux et pour le propriétaire (c'est plus drôle, plus chou, ça permet de comparer les caractères) et pour les rats.




Les rats et les autres animaux

Le chien

Un chien peut très bien cohabiter pacifiquement avec un rat. Toutefois il est recommandé de prendre beaucoup de précautions lors des présentations (si le rat semble effrayé, n'insistez pas!) et de superviser toutes les rencontres. Évitez quand même les chiens de chasse, leur instinct pourrait les pousser à tuer le rat.

Le chat

Vous pouvez essayer de mettre un rat en présence d'un chaton. Si tout se passe bien, peut-être pourront-ils se tolérer mutuellement. Encore une fois, supervisez toutes les rencontres et ne tentez pas une confrontation avec un chat adulte.

La souris, le hamster, le cochon d'Inde, la gerbille, le lapin et autres<

On ne compte plus le nombre de récits de personnes ayant perdu ou failli perdre un lapin / une souris / un hamster / etc. à cause de leur rat. Prudence! Le rat est un prédateur et n'hésite pas à s'attaquer aux autres petits animaux, fussent-ils plus grand que lui.

Le furet

Le furet semble avoir été élevé à l'origine dans le but de tuer les rats. Évitez le contact entre ces deux animaux, le rat ne ferait pas long feu.

L'oiseau

Attention à tenir l'oiseau hors de portée du rat, qui pourrait se mettre en tête de lui faire la chasse.

Le poisson

Là encore, veillez à ce que votre rat ne s'approche pas trop de l'aquarium, il pourrait partir à la pêche.

Bien sûr, tout cela reste de la théorie. Certaines personnes parviennent à faire cohabiter un rat et un chat. Mais la seule chose qu'on puisse vous conseiller, c'est de rester extrêmement prudents si vous voulez mettre face à face un rat avec un autre animal.



Le premier contact

Il faut bien réaliser que le rat est certainement tout apeuré par ce changement de lieu et doit découvrir son nouvel environnement.
Habituez-le à votre présence en lui parlant doucement et en lui faisant sentir votre odeur (vous pouvez éventuellement lui préparer un nid avec un vieux t-shirt que vous avez porté). Déposez de temps en temps une petite friandise devant lui (le rat ne la prendra pas s'il a peur).

Comment le sortir

Au bout de quelques heures (ou immédiatement, selon l'état du rat et le vôtre), vous pouvez lui faire faire sa première sortie. Mais là on rencontre toujours les mêmes problèmes: le rat fuit quand vous mettez la main dans sa cage, ou il mord, ou il couine, etc. Il était adorable à l'animalerie, comme s'il voulait qu'on le tire de là, mais une fois dans un environnement douillet, c'est une autre histoire.

Si vous arrivez à l'attraper, tant mieux. Sinon vous pouvez aussi attendre qu'il se cache dans sa maisonnette ou son igloo, sortir la cachette en question avec l'animal à l'intérieur, le poser sur son lieu de sortie, et là ouvrir l'igloo ou la maison pour qu'il ne puisse plus s'y cacher.



Adopter un nouveau rat

Marche à suivre

Si vous prévoyez d'adopter un nouveau rat pour tenir compagnie au précédent, il vous faudra suivre une démarche très stricte. En effet, le nouveau venu risque d'être très mal accueilli par le vieil habitué et l'un ou l'autre pourrait être blessé. Les rats sont très attachés à leur propriété: ils n'aiment pas que quelqu'un empiète sur leur territoire et n'hésitent pas à attaquer tout intrus. Il faut donc les habituer progressivement l'un à l'autre. Voici la marche à suivre:

placez les deux rats dans des cages séparées, assez proches l'une de l'autre pour qu'ils puissent se sentir (mais assez éloignées pour qu'ils ne puissent pas se donner des coups de griffes ou de dents à travers les barreaux).
changez quelques fois les rats de cage afin que chacun se sente un peu chez lui dans chacune, tout en y sentant l'odeur de l'autre.
faites les présentations sur un terrain neutre (ex: la salle de bain, une pièce inconnue des deux, ou autre). Observez bien leur comportement. S'ils s'attaquent trop violemment (id est s'il y a du sang), séparez-les. Vous pouvez également essayer de leur mettre quelques gouttes de vanille ou d'eau de fleur d'oranger sur le poil, afin qu'ils aient la même odeur. Il est même possible que ça les incite à se toiletter mutuellement.
après avoir répété plusieurs fois ces étapes, si tout se déroule bien et si les rats semblent se tolérer, essayez de les placer dans la même cage. Mais là encore des précautions s'imposent: nettoyez bien la cage; réaménagez-la afin qu'aucun des deux ne se sente vraiment chez lui, dans un territoire à défendre; et surtout, supervisez la cohabitation.
Lorsque le rat a les poils hérissés, le dos arqué et qu'il se balance sur ses pattes avant de gauche à droite, c'est un signe d'agressivité. S'il souffle, c'est encore pire. Il vous faut donc être vigilant.Sachez quand même qu'il y a des risques pour que des rats ne puissent jamais cohabiter. En adoptant un nouveau rat vous devez donc garder en tête la possibilité qu'il vous faille les élever séparément. D'autre part, de nombreux rats tolèrent tout de suite les nouveaux venus et vivent calmement cette cohabitation.
Pour que tout se déroule bien

Il faut savoir, d'une part, qu'un jeune rat sera mieux accepté qu'un rat âgé.

D'autre part, que les rats sont de grands comédiens. Parfois ils hurlent sans vraie raison (Blackadder couinait même en se lavant, tellement il était trouillard). Ne séparez des rats que s'il y a un réel danger, si l'un des deux a sérieusement blessé l'autre. Sinon, laissez faire les choses. Il faut bien que la hiérarchie s'établisse.

Lorsque deux rats se rencontrent, faites disparaître toute cachette, qui pourrait ralentir le processus d'intégration. Pour qu'une hiérarchie s'établisse (condition sine qua non pour que la paix règne dans la cage), les rats doivent se confronter, et non pas se fuir.

De la théorie à ma pratique

A présent je ne respecte plus la moindre règle en matière d'intégration et je peux placer de nouveaux ratons dans leur cage sans prendre la moindre précaution. Ca se chamaillera un peu au début, mais le lendemain ils seront tous copains comme cochons.

En règle général, les ratons sont bien accueillis, puisqu'ils n'ont pas encore de revendications territoriales marquées et qu'ils se renversent facilement sur le dos. En revanche, il est plus difficile d'intégrer un rat adulte à d'autres rats adultes. Perso, à part avec mon castrat, toute rencontre de ce genre s'est soldé par des échecs plus ou moins sanglants, dès la présentation en terrain neutre.

En savoir plus
Pour mieux comprendre les problèmes résultant de la présentation d'un "intrus" à vos rats, allez lire l'avis de Konrad Lorenz, édifiant!





| Les rats pour les nuls | adopter un rat | s'oocuper de son rat |
créez vous aussi votre propre site !
RAT - adopter un rat (Animaux - Mammifères)    -    Auteur : Hirya - France


6278 visiteurs depuis 2010-09-30
dernière mise à jour : 2010-10-03

Blog-City >> Animaux >> Blog #12418

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish