Loisirs - Art
ultime realite

Je souhaite la bienvenu à tous, j'espere seulement de réussir ce blog même avec mes moyens qui sont extrémement limités. D'ailleurs je me presente:
je m'appelle Ouchene smail mon signe astrologique est "lion", on dit que les gens de ce signe sont hautins et trop fier. mais moi je dirais le contraire. ce sont des gens de coeur et se font avoir la majeure partie du temps.
ça va faire presque dix ans que j'enseigne à l'ecole des beaux arts d'azazga, mine rien une decade c'est envolé



Cest quoi l'ultime réalité que je tente de presenter ici dans ce log que j'éssais de gerer difficilement. Premierement cette idée que je porte inlassablement dans mon ésprit remonte déjà à trés logtemps. Quand je dis çà, c'est que je veux dire bien entendu à l'époque où j'étais encore etudiant au Beaux arts d'Alger. Ah! cette sacrée periode qui nous a épargné comme par miracle. Survivre etait spectaculaire, d'une beauté indiscriptible, le bonheur nous submerge chaque soir car nous sommes encore vivant. N'est - ce pas là qu'on compose les plus belles chansons et les plus beaux poemes jamais ecrits par aucune des plumes en plein dévotion à ce qu'elle a ete destinée. Je presume que, d'abord comme un survivant des temps des plus singlants où j'ai vu une âme algerienne en proie à la férocité du destin, quela vie que je dois defondre est celle qui presente un risque maximal de se déssoudre dans l'absurde pensée de la domination.


Je combat les beaux parleurs à coup de plumes, viens ma cherie! regarde moi en façe! tu es sublime aujourd'hui car tu es battue par mon peroquet amazonnien


Je me defend de dire aujourd'hui q'aprés tant d'années d'xercice, qu'il faut rechigner, et de cesser de dire que nous ne sommes pas en proie à ces politiciens algeriens sans aucune âme ni conscience. Quel est ce pays qui n'a qu'un seul projet en tête, celui de blaser son peuple, surtout qu'on cultive une idée comme celle là: il faut fermer les écoles d'art en algerie. Les écoles d'arts algerienes dans toutes leurs specialités confondues ne contiennent pas plus de 1000 etudiants vivant dans une misere la plus horrible; alors que nous sommes 35 millions d'habitant. Les écoles d'art en Algerie sont en voie de fermeture. Notre malheur est le petrole qui .......a fait de notre pays un grand pays de corrompus.


J'ai appelé cette peinture "nid d'Ibis", Je voulais marquer ma position de suspension au milieu d'une realité souvent accablante. Le monde emotionel nous force des fois à mettre quelques choses d'inprevisibles de non religieux qui n'appartient peut etre pas au domaine du metier d'artiste mais seulement d'un etre humain à la quête de la consciece de son éxistence.

L'ibis me fait penser aux egyptiens, et leur facon de sacraliser les oiseaux et les serpents. Ce qui est de mes preferences je ne pourrais qu'opter pour les volatiles qui m'impressionnent le plus dans leur expression d'une nature faite de rituel non religieux et de liberté de l'espèce.

L'artiste trop artiste me donne des ramaniments dans mon placard plastique


Les trois couleurs qui immergent au dessus de cette forêt peuvent etre des fruits pas mûres, ils sont juste là Comme un gréffage, ou une hybridation poetique. Je m'incline jusqu'à terre, même sous cette pellicule encore informe, d'une matiere indecise.

Je me doit d'entretenir mon sol, il faut que j'instale mes jallons de liberté.


La crucifiction restera toujours un acte effroyable, je me demande souvent comment qu'on a reflechi la premiere fois à cette solution fatale, elle doit etre une idée pleinne d' efficacité quant il s'agit de mettre fin à ce que redoutent les politiciens; "L'humain livré à l'humanisme"








C'est une drole d'histoire quand elle raconte l'evenement qui a conduit à la déstruction d'un chou.
Destruction d'un chou tel est le sujet que je voudrais à court terme d'éxprimer dans cette oeuvre. Le monde y compri celui de l'art souffre de la gratuité des evenements qu'on voit à longueur de journee. Detruire un chou et faire la guerre conjuguent au même temps le verbe detruire. A t-on cherché que l'exellence dans la destruction


Le poisson d'avril ça n'existe que dans un village kabyle; mon Dieu, que ton nom soit sanctifié; epargne moi les premisses de ma culture


Icare je tombe du ciel; et toi tu rigole comme un fou. Que Dieu puisse te faire subir le même sort.


je rêve encore de ce que l'on ne peut reussir d'un coup, le peinceau furtif, le geste fluide, l'oeil au sommet de la coline du beau. Les accessoires dans leur nudité ont -il besoin reelement de notre regard pour se vetir?


Quand le sujet humain echape à l'emprise de l'art il devient automatiquent un sujet rebele de la plus haute institution du beau







créez vous aussi votre propre site !
ultime realite (Loisirs - Art)    -    Auteur : smail - Algérie


2370 visiteurs depuis 2008-11-18
dernière mise à jour : 2011-08-11

Blog-City >> Loisirs >> Blog #7528

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish