Sciences - Astronomie
Observatoire Andromède partie 1 site perso de Jean-Claude - MONTURE LOSMANDY G11




Monture LOSMANDY CG11 (1997)

L'équipement de l'astronome amateur pour observer ou photographier le ciel est composé de plusieurs éléments. Le tube optique, tout d'abord, collecte plus de lumière que l'oeil nu et délivre davantage de détails des objets célestes. La monture maintien le tube optique et permet à l'observateur de diriger son instrument facilement vers le ciel. Le trépied généralement associé à la monture assure la stabilité de l'ensemble et se règle en hauteur pour apporter le maximum de confort. Enfin les accessoires tels : oculaires, renvois coudés, têtes binoculaires ou caméras CCD, webcam et appareil photo numérique complètent l'instrumentation suivant les besoins de l'observateur ou astrophotographe.

La monture est l'élément essentiel dont dépendent toutes les autres parties. La meilleure optique sera incapable de procurer des images de qualité si la monture est sous-dimensionnée, instable et imprécise. De même en astrophotographie les étoiles sembleront empattées, sans piqué et dynamique loin des performances que procurent les caméras CCD actuelles ou APN réflex.

Losmandy fabrique des montures équatoriales allemandes depuis plusieurs dizaines d'années pour les amateurs cherchant à optimiser les performances de leur télescope ou lunette ainsi que leur matériel de prise de vue photographique.

Basée en Californie à Hollywood, la firme américaine est spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques pour l'industrie cinématographique. La conception et la réalisation de système de travelling, grue ou luma nécessite une excellente précision et solidité. Le département Astronomie fabrique les montures équatoriales vendues aux quatre coins de la planète et appréciées par un public exigeant et nombreux.

Disponibles en 3 formats avec une capacité de charge différente, chaque monture combine robustesse, précision et facilité d'utilisation. En série sur le modèle HGM Titan, le système de pointage automatique Gemini est disponible séparément sur les montures GM8 et G11.

L'utilisateur a le choix entre un équipement motorisé double axe ou entièrement GOTO. A noter l'installation du système Gemini peut être effectué après l'achat de la monture seule sans difficulté.

Les montures équatoriales allemandes sont depuis longtemps les plus adaptées et appréciées en astrophotographie grâce à leur configuration nécessitant un déplacement sur un seul axe. Les montures à fourche ou altazimutal motorisé produisent un phénomène appelé rotation de champ du fait de leur conception différente réclamant un déplacement sur deux axes. La précision du suivi est immanquablement moins élevée du fait des dérives présentes sur chaque axe. Les meilleurs clichés sont ainsi très majoritairement obtenus avec des montures équatoriales allemandes grâce à cette limitation des défauts en un seul endroit.

Conception mécanique haute qualité

Pour parvenir à des résultats en astrophotographie de qualité et une durée de vie importante, les montures Losmandy utilisent les meilleurs matériaux et sont usinées avec précision dans les ateliers du fabricant californien.
Construction en aluminium et acier inoxydable sous CNC (Machine à Commande Numérique).

Ce qui frappe le plus en regardant la G11, c'est son aspect massif. Elle respire la stabilité, ce qui confirme à l'usage.
Avec 2800 mm de focale une tape sur le tube donne une vibration atténuée en moins d'une seconde.

De l'aluminium de haute qualité (7075), utilisé dans l'aviation, est employé pour la conception de très nombreuses pièces dont la Roues d'entraînement dentée. La vis sans fin est réalisée en acier inoxydable, elle est précontrainte sur chaque extrémité par deux roulements à billes. L'ensemble est anodisé noir pour une protection contre les rayures et le temps efficace. La finition est très soignée, les montures Losmandy inspirent solidité et confiance pour qui cherche une monture de qualité. Des cercles gradués sont gravés au laser sur chaque axe pour une lecture facile lors d'un pointage manuel.

La tige de contrepoids en acier comporte une vis de sécurité. Les freins en déclinaisons sont particuliers chez Losmandy et se retrouvent au niveau de l'entrée de la tige de contrepoids sur l'axe de déclinaison et à proximité de l'entrée du viseur polaire pour l'axe d'ascension droite. Un simple serrage doux bloque les freins, il n'est en aucun cas nécessaire de les serrer fortement comme sur d'autres montures. L'équilibrage sur les deux axes s'effectue alors simplement en toute sécurité après placement des contrepoids sur leur barre de fixation puis de l'instrument.

Une platine d'adaptation est présente sur chaque modèle avec une longueur différente mais comportant toujours la même largeur. Cette queue d'aronde femelle est désormais standard pour beaucoup de fabricant, adaptez de nombreux instruments ou les queues d'aronde mâle LOSMANDY "Série D" pour adapter des colliers de fixation ou divers accessoires.


Caractéristiques techniques :

Ensemble tête :

LOSMANDY Monture équatoriale allemande G11 motorisé double axes
Capacité de charge : 27 Kg maximum.
Construction intégralement à base d'aluminium et d'acier.
Protection : Anodisation noire.
Quincaillerie (vis et boulons) en acier inoxydable.
Butée à aiguilles diamètre 3750" (9.5 cm).
Un roulement à aiguilles diamètre 2000" (50.8mm).
Deux roulements à aiguilles diamètre 1500" (38mm).
Engrenage à vis sans fin de 5.625" de diamètre (143mm).
Roues dentées d'entraînement en aluminium 7075 de diamètre : 142.9mm - Nombre de dents : 360, sur chaque axe.
Vis sans fin en laiton montée sur deux roulements à billes en acier inoxydable.
Embrayage à friction variable dans les deux axes, ajustable par une simple molette.
Axes en acier inoxydable de diamètre : 31.75 mm (1250").
Ajustement en latitude par bras tangentiel, de 14-64° par une seule grosse molette pour un alignement facile sur le pôle céleste (8 à 68 degrés avec une petite modification).
Echelle de latitude gravée au laser par incréments de 2 degrés.
Ajustement en azimut par simple molette bi-directionnelle, +/- 8.5 degrés.
Cercles de coordonnées en latitude gravés au laser de 127mm de diamètre sur chaque axe, 4 minutes en AD et 1 degré en DEC.
Cercles gravés pour l'hémisphère Nord et Sud.
Cercle horaire de 5000" de diamètre gravé au laser.
Viseur polaire compatible hémisphères Nord et sud "à travers l'axe" optionnel.
Erreur périodique : +/- 10 secondes d'arc.
Support de fixation par queue d'aronde femelle standard LOSMANDY avec molette de serrage.
Moteur pas à pas - Couple : 178.6 kg/m - Pas de 0.5 secondes d'arc
Barre de contrepoids en acier inoxydable amovible diamètre 31.75 mm protection par vis de sécurité.
Contrepoids d'origine : 1x 9.5 Kg.
Contrepoids supplémentaires en option : 3.2 Kg ou 5 Kg.
Poids monture seule : 16.3kg.

Poids total : 32.1 Kg.

Trépied ultra-stable en aluminium usiné pour monture G11.
Trois pieds démontables - Pieds amovibles pour un transport aisé.
Le trépied est un élément essentiel à ne pas négliger pour réaliser des observations à fort grossissement ou de l'imagerie longue pose sans vibrations. Losmandy propose pour toutes ses montures des trépieds surdimensionnés et robustes. Celui destiné aux montures G11 se décompose en une tête et trois pieds indépendants réglables en hauteur. Construit à partir d'aluminium de qualité pour un résultat à la fois solide et léger. L'ensemble est anodisé en noir pour une protection efficace contre les rayures et l'absence de risque de corrosion.
- Plaque de réglage en hauteur : 84cm - 122cm
- Compatible avec les montures GM8 et G11.
- Poids : 15.8kg
- Capacité de charge du trépied : 136kg


Electronique double axe :

Raquette à boutons poussoirs.
Boutons d'inversion AD et DEC.
Trois vitesses de guidage : 30%, 50%, et 2X la vitesse sidérale.
Vitesse de centrage 4x, 8x et 16x la vitesse sidérale.
Vitesse de rattrapage 0.3x, 0.5x et 2x.
Vitesse de suivi : Sidéral - Lunaire - Solaire et King (Compensation de la réfraction atmosphérique).
Raquette de commande reliée à un panneau de contrôle multi-sorties à inclinaison réglable.
Port autoguidage ST4 (compatible avec les systèmes d'autoguidage).
Alimentation 12 V DC +500mA.
Compatible Hémisphère Nord et Sud.
Fonction PEC (Correction d'Erreur Périodique).
Fonction TVC (Compensation du jeu automatique du backlash en déclinaison).
Réglage de l'intensité lumineuse du panneau de contrôle.
Encodeurs type cercles digitaux LOSMANDY optionnels.

Utilisation :

La possibilité de bouger l'optique sans avoir à toucher les freins d'AD et DEC, il n'y a qu'en CCD ou il faut les serrer à fond.
pour le visuel la plupart du temps, on cherche un réglage ou on limite juste le jeu pour ne pas abîmer les portés. Ces freins consistent en une bague qui vient pousser sur l'axe pour verrouiller l'entraînement à l'instar d'un embrayage de voiture qui fonctionnerait à l'envers. L'ensemble roue/vis sans fin assurant le suivi étant irréversible, on ne transmet pas d'efforts aux moteurs, l'effort étant appliqué sur les dents des pignons.
Il faut donc éviter de trop en abuser avec les freins trop serrés.

Charge instrumental entre 6 Kg et 27 Kg maximun.
Pour la photo 18 ou 20 Kg maximum.
Très très stable jusqu'à environ 24.25 Kg.
Moins de 6 Kg on ne peut pas équilibrer et plus de 25 Kg ça devient très très chaud !

Astuce :
La barre de contrepoids est en 31.75mm, ce qui fait qu'on peut se faire des contrepoids supplémentaires assez facilement en partant de poids pour haltère de chez Décathlon (prévoir le pied à coulisse, la tolérance du diamètre intérieur des poids est assez large).
Un morceau de tube PVC fendu d'un trait de scie, serré par un collier de plomberie pour immobiliser le poids, et hop...


La Maison de l'Astronomie (SA)
33-35 rue de Rivoli
75004 Paris (France)

Tél : 01 42 77 99 55
Fax : 01 48 87 40 87

Mail : info@maison-astronomie.com
Site : www.maison-astronomie.com
Site : maisondelastronomie.com


NOTICE CG11 :

cliquer ici


Manuel utilisateur :

cliquer ici



Frein de déclinaison avec son levier d'embrayage modèle d'origine (1997)



Ensemble tête (1998)

Sur la photo on aperçoit :

A l'extrême gauche :
-le frein de Déclinaison avec son levier d'embrayage CKS optionnel, l'encodeur RA.
Au centre :
-le moteur pas à pas RA.
A droite :
-l'encodeur DEC et le frein RA avec son levier d'embrayage CKS optionnel.


Utilisation :

La possibilité de bouger l'optique sans avoir à toucher les freins d'AD et DEC, il n'y a qu'en CCD ou il faut les serrer à fond.
Pour le visuel la plupart du temps, on cherche un réglage ou on limite juste le jeu pour ne pas abîmer les portés. Ces freins consistent en une bague qui vient pousser sur l'axe pour verrouiller l'entraînement à l'instar d'un embrayage de voiture qui fonctionnerait à l'envers.
L'ensemble roue/vis sans fin assurant le suivi étant irréversible, on ne transmet pas d'efforts aux moteurs, l'effort étant appliqué sur les dents des pignons.
Il faut donc éviter de trop en abuser avec les freins trop serrés.



LOSMANDY Panneau de Contrôle (1997)

Le panneau de contrôle comporte d'autres éléments. Un système de réglage de l'intensité lumineuse, un port pour le branchement de la raquette de commande, un port autoguideur pour caméra SBIG. Ainsi qu'une entrée 12 V DC pour alimenter la monture et une sortie 12 V pour des accessoires type cercles digitaux ou résistances chauffantes.

La mise en route d'une monture GM8 ou G11 est déconcertante de facilité. Pour des observations visuelles par exemple, ne nécessitant pas un alignement optimal sur l'Etoile Polaire, le simple allumage du panneau de contrôle entraîne l'enclenchement des moteurs pas à pas. Après une mise en station rapide et approximative l'utilisation d'une batterie d'alimentation adéquate active le système de suivi qui compense immédiatement la rotation terrestre. Desserrez simplement les freins en ascension droite et déclinaison pour orienter votre instrument vers l'objet : planètes, étoiles, galaxies, nébuleuses ou amas recherché puis resserrez-les.

L'objet au centre du champ restera alors plusieurs dizaines de minutes dans la zone d'observation. En à peine 5 minutes d'installation, tout dépend du temps consacré à la mise en station, votre monture suit n'importe quel objet de la voûte céleste. Fini les rattrapages permanents, la motorisation apporte un confort très agréable. La stabilité des montures LOSMANDY permet de plus des observations planétaires à très fort grossissement sans difficulté. Prenez le temps de contempler Jupiter et Saturne dans toute leur splendeur, la monture se charge de suivre leur mouvement apparent sur le ciel.

Panneau de contrôle et raquette de commande :

Le déplacement de la monture s'effectue par l'intermédiaire d'une raquette de commande à 6 boutons reliée à un panneau de contrôle. L'utilisateur peut régler la vitesse de suivi en mode Sidéral (mouvement des étoiles), Solaire, Lunaire ou King (prise en compte de la réfraction atmosphérique). La vitesse de déplacement par défaut est de 0.3x la vitesse sidérale, pressez le bouton du panneau de contrôle sur 0.5x, 2x, 4x, 8x ou 16x pour choisir une autre vitesse. Pour l'autoguidage ou le centrage sur un capteur CCD, les vitesses 0.3x et 0.5x sont recommandées. Pour des déplacements et recentrage à l'oculaire les vitesses plus élevées seront plus appropriées.

Pour effectuer un déplacement à 16x sans passer par le panneau de contrôle pressez le bouton directionnel voulu (Est, Ouest, Nord, Sud) et tout en maintenant ce bouton, appuyez sur le bouton opposé. Lors du basculement de la monture au passage du méridien (inhérent à toutes les montures équatoriales) les déplacements se retrouvent inversés. Les montures LOSMANDY disposent d'un bouton pour chaque axe pour retrouver le bon sens de déplacement.

Electronique double axe :

Raquette à boutons poussoirs.
Boutons d'inversion AD et DEC.
Trois vitesses de guidage : 30%, 50%, et 2X la vitesse sidérale.
Vitesse de centrage 4x, 8x et 16x la vitesse sidérale.
Vitesse de rattrapage 0.3x, 0.5x et 2x.
Vitesse de suivi : Sidéral - Lunaire - Solaire et King (Compensation de la réfraction atmosphérique).
Raquette de commande reliée à un panneau de contrôle multi-sorties à inclinaison réglable.
Port autoguidage ST4 (compatible avec les systèmes d'autoguidage).
Alimentation 12 V DC +500mA.
Compatible Hémisphère Nord et Sud.
Fonction PEC (Correction d'Erreur Périodique).
Fonction TVC (Compensation du jeu automatique du backlash en déclinaison).
Réglage de l'intensité lumineuse du panneau de contrôle.
Encodeurs type cercles digitaux LOSMANDY optionnels.



Fonction PEC (Correction d'Erreur Périodique)

L'utilisation du mode PEC nécessite de guider la monture avec un oculaire réticulé pendant 4 minutes.
Le choix de l'étoile se faisant à proximité de l'objet à observer, car dans ce mode, le déplacement de la monture est limité à 4X.
C'est inutile en autoguidage.


LOSMANDY Raquette de commande (1997)

Panneau de contrôle et raquette de commande :

Le déplacement de la monture s'effectue par l'intermédiaire d'une raquette de commande à 6 boutons reliée à un panneau de contrôle. L'utilisateur peut régler la vitesse de suivi en mode Sidéral (mouvement des étoiles), Solaire, Lunaire ou King (prise en compte de la réfraction atmosphérique). La vitesse de déplacement par défaut est de 0.3x la vitesse sidérale, pressez le bouton du panneau de contrôle sur 0.5x, 2x, 4x, 8x ou 16x pour choisir une autre vitesse. Pour l'autoguidage ou le centrage sur un capteur CCD, les vitesses 0.3x et 0.5x sont recommandées. Pour des déplacements et recentrage à l'oculaire les vitesses plus élevées seront plus appropriées.

Pour effectuer un déplacement à 16x sans passer par le panneau de contrôle pressez le bouton directionnel voulu (Est, Ouest, Nord, Sud) et tout en maintenant ce bouton, appuyez sur le bouton opposé. Lors du basculement de la monture au passage du méridien (inhérent à toutes les montures équatoriales) les déplacements se retrouvent inversés. Les montures LOSMANDY disposent d'un bouton pour chaque axe pour retrouver le bon sens de déplacement.



Viseur polaire (Septembre 2009)

La mise en station est une étape déterminante dans la réalisation d'image de très bonne qualité ou lors de la calibration d'une monture équatoriale automatisée GOTO. Dans le cas de simples observations visuelles l'observateur peut se contenter d'aligner l'axe polaire (en ouvrant le capuchon en métal situé sur le bloc de déclinaison) vers le Nord à la latitude du lieu d'observation.

Cependant en imagerie il est impératif de suivre exactement le mouvement que décrivent les étoiles sur la voûte céleste, les images longues poses à l'aide d'une caméra CCD sont très sensibles aux moindres décalages de mise en station. Les étoiles paraissent dériver toutes dans la même direction ce qui nuit grandement à la qualité des images résultantes.

Conçu pour les montures GM-8, G9 et G-11.
Fonctionne dans les hémisphères Nord et Sud.

Losmandy propose un viseur polaire qui s'adapte à l'arrière des montures GM8 et G11. Sa construction en métal le rend particulièrement solide et le fait de le visser apporte un alignement parfait avec l'axe polaire.

Une pochette protectrice contient une lumière rouge pour éclairer le réticule. Un dessin gravé reprend les contours des constellations des deux hémisphères nécessaires pour un alignement rapide et précis. De larges molettes de réglages des axes d'altitude et d'azimut permettant d'obtenir des déplacements très fins sans effort. L'amplitude des mouvements en azimut est de +/- 8.5 degrés sur les montures GM8 et G11 et +/- 10 degrés pour l'HGM Titan. En altitude le réglage différent selon les modèles de 0° minimum pour la GM8 à 70° maximum pour l'HGM Titan.


Modification viseur polaire Losmandy G11 :

cliquer ici


Améliorer éclairage viseur Losmandy :

cliquer ici



Réticule du viseur polaire (Septembre 2009)

Valable pour les années 2003-2010-2020-2030

Lecture directe. Aucuns calculs nécessaires.
Tournez le viseur polaire et placez les étoiles à leurs places
respectives grâce aux réglages fins d'azimut et de latitude.

Mise en station :

La monture est équipée de deux niveaux à bulles, pour mettre le plateau horizontal.
Le réglage de l'azimut et du site, s'effectue grâce à des commandes très précises.
Par expérience, l'idéal est de desserrer les axes juste ce qu'il faut pour permettre le mouvement. Pour les resserrer sans perdre le réglage, en azimut, aucun problème, en site, il faut y aller petit à petit, vis par vis, sinon, on risque d'appliquer un effort trop important sur l'axe et le dérégler.

La mise en station proprement dite, à l'aide du viseur polaire, est un jeu d'enfant.
Nul besoin de connaître la date ou quoi que ce soit, il suffit de repérer les constellations Ursa Major et Cassiopéa pour orienter le viseur polaire, et placer la polaire et deux étoiles dans les repères à cet effet.
Attention au moment du montage du viseur polaire, il faut faire attention à bien serrer la bague de fixation pour éliminer le jeux.
Ne pas hésiter à y aller franco !
Pour tourner le viseur polaire, il est plus simple de desserrer le frein de RA et de faire pivoter l'ensemble "frein + viseur polaire".
Pour une mise en station de qualité et rapide, l'idéal est d'utiliser une Webcam et le logiciel AstroSnap version pro (payant), un must.
Il intègre les méthodes de Bigourdan et de King.


Utilisation ancien modèle 1990-2010 :

cliquer ici


Mode d'emploi nouveau modèle 2005-2030 (Anglais):

cliquer ici



CERCLES DIGITAUX JMI NGC-MAX (1997) et (2009)

Initialisation par pointage de deux étoiles; inutile d’entrer la date, l’heure et les coordonnées du lieu.
- Encodeurs optiques de haute précision (0,09°).
- Affichage par LED rouge à brillance réglable.
- Base de donnée de 12046 objets + les planètes.
- Alimentation par pile alcaline 9v.
Comprend : la raquette NGCMAX, les câbles, deux encodeurs et le kit de montage complet(notice en français).

Le NGC-MAX la base de données comprend :
Un catalogue des 110 objets Messier.
Un catalogue des objets NGC.
Le catalogue IC se compose de tous les objets qui ne sont pas des galaxies, des galaxies, qui ont une amplitude spécifiée et toutes les autres galaxies, qui ont une taille de 1,9 minutes d'arc ou plus.
Il existe des catalogues pour les 928 étoiles et 386 autres objets non-stellaires, dont 19 candidats trous noirs et des quasars.
Un catalogue supplémentaire comprend 28 objets définis par l'utilisateur.
Un catalogue de planètes est également inclus.

Le GEMINI accepte même des encodeurs sur chaque axe, identiques à ceux utilisés par le système de cercle digitaux LOSMANDY, pour permettre à l'utilisateur de conserver la possibilité d'effectuer des pointages manuels. Il suffit de débrayer les freins en ascension droite et déclinaison, de pointer une galaxie, nébuleuse ou planètes... de resserrer les freins et de cliquer sur "Synchronisation" dans le menu de la raquette de commande.
La précision de positionnement sera alors liée à celle des encodeurs d'axes mais elle peut alors être affinée en synchronisant le système sur un astre proche; le système bénéficie alors de la précision des encodeurs de la motorisation qui sont beaucoup plus précis.
Gardez le plaisir de rechercher et de pointer un objet avec la conservation d'un pointage assisté fiable et pratique.

Je garde donc le système et le fait installer par Optique et Vision lors de l'installation du système GOTO GEMINI Level 4 en février 2009.


NOTICE UTILISATEUR CERCLES DIGITAUX JMI NGC MAX :

cliquer ici



Comme l'ordinateur NGC-MAX peut fonctionner avec diverses résolutions d'encodeurs et différents rapport d'engrenage, le rapport des encodeurs doit être initialisé pour les deux axes de la monture.
Ce rapport s'obtient en divisant 2048 par le nombre total de pas lorsque le télescope effectue un tour.
Les encodeurs standards ont une résolution de 2048 pas par tour.
Si l'axe de l'encodeur tourne deux fois quand le télescope fait un tour (2:1) alors le nombre total est le double de ce nombre de pas de l'encodeur.
Les rapports les plus courant sont de 0.5000 en résolution standard.



Ensemble du système LOSMANDY "Série D"

La très large gamme d'accessoires (colliers, queue d'aronde...) permet d'effectuer de nombreuses combinaisons. La simplicité d'adaptation de téléobjectifs, lunettes ou petits Maksutov-Cassegrain est très souvent prisée par les astrophotographes pour de l'autoguidage ou de l'imagerie grand champ.



Monture LOSMANDY CG11 (Février 2009)

Monture équipée avec les leviers d'embrayage CKS optionnels

Tête :

Motorisation Double Axes
Moteur pas à pas - Couple : 178.6 kg/m - Pas de 0.5 secondes d'arc
Vitesse de centrage 4x, 8x et 16x la vitesse sidérale - Vitesse de rattrapage 0.3x, 0.5x et 2x
Mode de pointage : Sidéral - Lunaire - Solaire - King (Compensation de la réfraction atmosphérique)
Raquette de commande reliée à un panneau de contrôle multi-sorties
Port autoguidage - Alimentation 12 V DC +500mA - Inversion RA et DEC
Compatible Hemisphère Nord et Sud
Fonction PEC (Correction d'Erreur Périodique)
Fonction TVC (Compensation automatique du backlash en déclinaison)
Réglage de l'intensité lumineuse du panneau de contrôle
Encodeurs type cercles digitaux LOSMANDY optionnels

La monture LOSMANDY G11 est modifiée avec le système GOTO GEMINI L4 + un kit SPACER / RAIDISSEUR " NS " (février 2009)

OPTIQUE ET VISION
6 bis avenue de l'esterel BP69 06162 JUAN LES PINS
Tél.04.93.61.18.83 Fax.04.92.93.09.83
ovision@aol.com



Le SPACER installé sur la monture LOSMANDY CG11 (Février 2009)

Le SPACER / RAIDISSEUR " NS "

La pièce est une "option" de Optique et Vision dédiée a la G11 (arrivée au méridien, celle ci se retourne afin d'éviter que les moteurs AD et DEC ne rentrent en contact et ne se détériorent !
Celle-ci consiste en une sorte de rallonge de l'axe AD pour pallier au problème.
Il permet de s’affranchir du problème de retournement au méridien en éloignant l’axe de déclinaison afin de pouvoir « shooter » bien avant le méridien et pouvoir ainsi continuer sa pose bien au delà, avec les versions standard ou GOTO car le système de pointage GEMINI est paramétrable pour la valeur angulaire de retournement.
Petite précision la monture à été amélioré par Franck Valbousquet qui lui a adjoint une bague pour éloigner l'axe en ascension droite du trépied afin d'éliminer le problème du retournement au méridien (problème récurent sur les classiques montures équatoriales allemandes).
Cette pièce est réalisée sur une machine CNC selon un « process » qui garantit la bonne orthogonalité des axes, absolument essentielle, au pointage et suivi équatorial, et diminue les zones d'interférence avec le trépied et les intruments encombrants.
Finis les problèmes de retournement, de recadrage, et de calibration lors d'une séance d'imagerie !


Notice de montage du Spacer-Ovision :

cliquer ici


Photos AVANT et APRES le montage Spacer-Ovision :

cliquer ici


Paramètres SAFETY LIMIT :

Ne pas régler les paramètres comme dans la notice de base !

Mettez les valeurs suivantes :

95° à l’Est au lieu de 114° (défaut)
115° à l’Ouest au lieu de 125° (défaut)

Pour plus d'explications voir le site suivant :

cliquer ici
ERREUR PERIODIQUE


L'erreur périodique :

cliquer ici


Tout ce que vous voulez connaître sur l'erreur périodique....

cliquer ici



Le carter et vis " NS " pour CG11 (avril 2010)

Le but de ce nouveau carter est de permettre une précision de suivi ultime, en exploitant au mieux les caractéristiques exceptionnelles de nos vis EXHQ.

Les vis sans fin que nous proposons dans ce kit ne sont pas des vis LOSMANDY. Elles sont fabriquées tout comme le carter et d'autres pièces selon notre cahier des charges par une entreprise spécialisée. Elles bénéficient d'une précision de réalisation trois fois supérieure aux vis LOSMANDY de série actuelles dénommées "High precision Worm", tant pour les versions acier que laiton.

Ce nouveau carter permet un montage parfaitement aligné de l'ensemble vis et roulements, permettant ainsi:

- un suivi extrêmement fluide et lisse, avec des sous périodes très faibles.
- erreur périodique minime.
- facilité de montage et de réglage ultérieur pour l'utilisateur.

Chaque kit NS est mesuré et donc validé individuellement avant expédition.

La précision garantie est au maximum de + / - 5 secondes d'arc soit 10 secondes d'arc crête à crête sur un tour de vis tangente de la monture pour les montures G11 et + / - 10 secondes d'arc soit 20 secondes d'arc crête à crête pour les montures GM8. Tout ceci sans bien sûr utiliser de système de correction d'erreur périodique.

Le kit peut être installé lors de l'achat de la monture, ou bien monté par nos soins par la suite à la demande du client.

Mais la grande nouveauté réside dans le fait que ce kit peut être expédié chez l'utilisateur et installé par ses soins!

Il est livré avec :

- bulletin de contrôle individuel.
- une notice explicative détaillée présentant les étapes de montage et de réglage afin d'obtenir la précision nominale du kit.
- méthodologie de mesure permettant à l'utilisateur de confirmer l'amélioration du suivi de sa monture.

Le menu PEC permet également la mise en mémoire permanente de la correction des erreurs périodiques, plusieurs niveaux successifs de lissage sont possibles.

Corrections d'Erreur Périodique :

Aucune monture n'est parfaite et ne délivre un suivi sans "bouger" apparent des étoiles lors de séances d'imagerie longues poses. Pourtant la lumière provenant des étoiles à besoin d'atteindre une même zone, la plus petite possible, sur une matrice CCD. Les vibrations doivent être maîtrisées, rôle joué par le trépied, et le mouvement de la vis sans fin sur la Roues d'entraînement dentée le plus doux et fluide possible. Difficilement maîtrisable par l'utilisateur, hormis à l'intérieur d'une coupole, le vent doit être quasi absent et la turbulence atmosphérique très faible. Cette dernière peut voir ces effets réduits grâce à des systèmes d'optiques adaptative type SBIG AO-7/AO-8/AO-L ou celui développé récemment par Starlight Xpress.

Les montures LOSMANDY motorisées double axe proposent un système permettant de corriger les erreurs dues au système d'entraînement. L'idée consiste à étudier à fort grossissement à l'aide d'un oculaire réticulé éclairé les déplacements d'une étoile brillante. Dès que l'observateur aperçoit un décalage il la compense à l'aide de la raquette de commande dans le sens opposé. L'étoile est alors systématiquement ramenée au centre. Les déplacements sont très faibles et nécessitent seulement les plus faibles vitesses de rattrapage (0.3x voir 0.5x la vitesse sidérale).

Le principe de correction d'erreur périodique est "d'apprendre" à la monture ces décalages. L'utilisateur a donc besoin d'activer le mode PEC sur le panneau de contrôle puis d'effectuer tous les rattrapages nécessaires pendant une période donnée. Cette période dépend du temps nécessaire à la vis sans fin pour effectuer une rotation complète sur elle-même. Lorsque qu'un tour est effectué le mouvement d'entraînement de la Roues dentée en ascension droite se répète identiquement. Pour la GM8 ce temps est de 8 minutes (480secondes), 4 minutes (240secondes) pour la G11 et de 5 minutes et 30 secondes pour le modèle HGM Titan.

Lorsque l'opération est terminée, un micro-processeur logé à l'intérieur de la console électronique enregistre automatiquement les décalages entrepris. Préparez-vous à poser plusieurs minutes pour collecter le maximum de lumière, augmenter le rapport signal/bruit et réaliser de superbes images des merveilles du ciel profond qui nous entourent.

La correction de l'erreur périodique apporte généralement une diminution de l'amplitude des oscillations de 30%. Tout ne peut être corrigé, la monture n'est pas seule responsable des faibles mouvements persistants. Le vent, la turbulence et l'erreur sur la mise en station induisent de légers décalages non périodiques. Le viseur optionnel apporte une solution facile, pratique et rapide pour de la mise en station.


Notice montage NS KIT :

cliquer ici
BULLETIN DE CONTROLE DE LA VIS NS KIT OVISION N° 10403009

cliquer ici


Ensemble des mesures NS KIT OVISION N°10403009 :

cliquer ici



Système GOTO GEMINI Level 4 (Février 2009)

L'un des points forts des montures LOSMANDY réside dans leur système de motorisation avec pointage automatique GOTO apportant une meilleure précision de pointage et de suivi. Développé par René Görlich, le système GEMINI est en constante amélioration depuis sa création en 2000 pour satisfaire aux exigences changeantes des astronomes amateurs. A la place des moteurs pas à pas, des servo-moteurs entraînent la monture à hautes vitesses vers les cibles indiquées par l'observateur.

Ce système de motorisation établi une rotation plus douce et continue, le couple est plus important permettant d'atteindre des vitesses plus élevées. Ainsi la GM8 délivre un déplacement maximum de 10 degrés par seconde, les montures G11 et HG-Titan approchent les 6 degrés par seconde. En quelques secondes votre équipement balaye une part importante du ciel et grâce à la précision du GEMINI arrive exactement sur l'objet recherché.

Le GEMINI accepte même des encodeurs sur chaque axe, identiques à ceux utilisés par le système de cercle digitaux LOSMANDY, pour permettre à l'utilisateur de conserver la possibilité d'effectuer des pointages manuels. Il suffit de débrayer les freins en ascension droite et déclinaison, de pointer une galaxie, nébuleuse ou planètes... de resserrer les freins et de cliquer sur "Synchronisation" dans le menu de la raquette de commande. Gardez le plaisir de rechercher et de pointer un objet avec la conservation d'un pointage assisté fiable et pratique.

Le système GEMINI fonctionne en totale autonomie sur le terrain. Il peut être alimenté par toute source de courant continu 2A et 18V. Aucun PC additionnel n'est requis.

Le GEMINI possède une impressionnante liste de fonctions:

· Très Haute Précision de pointage inférieure à la minute d'arc.
· Mode de recherche d'objets avec champ ajustable.
· Vitesses sidérale, lunaire, solaire et King.
· Ajustement de l'éclairage de l'affichage.
· Jusqu'à 256 étoiles d'alignement de chaque côté du méridien.
· Accès au Menu par la raquette de commande.
· Port RS232 permettant le contrôle par PC par logiciel compatible (The Sky, Guide 7.0 ou Palm Planétarium).
· Compatible avec T-Point.
· Horloge interne affichant l'heure TU, l'heure locale et l'heure sidérale.
· Pointage jusqu'à 10 degrés par seconde (monture GM-8).
· Vitesse de Guidage, Centrage, Déplacement rapide et GOTO ajustables indépendamment par l'utilisateur.
· Correction de l'erreur périodique PEC, 4 niveaux de correction sur le niveau 3.
· Compensation du jeu en déclinaison ( Time Variable Constant).
· Possibilité de déplacement manuel en cas d'usage d'encodeurs d'axes.
· Fonctionnement dans les deux hémisphères.
· Mémorisation de position de pointage après extinction ( pour les utilisateurs à poste fixe ou en cas d'interruption de l'alimentation).
· Mémoire EPROOM évolutive pouvant être mise à jour.
· Deux modes d’assistance à la mise en station.
Le GEMINI utilise le protocole Meade LX 200. Le port RS232 permet la mise à l'heure de l'horloge interne par le biais de celle de votre PC de même que le transfert de vos coordonnées géographiques. Couplé au logiciel The Sky et à une caméra CCD, les utilisateurs peuvent avec confiance déterminer les positions d'astéroïdes ou de comètes et les placer à coup sûr dans leur champ photographique.
Le système GEMINI incorpore un panneau de contrôle conçu pour être vraiment fonctionnel sur le terrain. Il possède par exemple un port d'autoguidage et des ports de liaison pour un pilotage par logiciel ou même par Internet!

Le système GEMINI a été développé pour vous apporter le maximum de confort, plus besoin d'entreprendre une série de pose courte pour évaluer la position de l'objet visé. Après le déplacement à faible vitesse de la monture sur la cible lancez une série de poses longues. Au bout de quelques minutes les contours de la nébuleuse, galaxie ou de l'amas choisi apparaîtront comme par magie!
Sur les montures dotées du GEMINI la correction des erreurs périodiques est permanente. Lorsque l'opération est effectuée une première fois une mémoire interne non volatile enregistre les paramètres nécessaires à l'obtention d'un suivi d'excellente qualité. L'heure est aussi enregistrée évitant à l'observation de re-paramétrer systématiquement la raquette de commande.

Grâce au GEMINI les observateurs disposant d'un poste fixe peuvent couper l'alimentation de la monture sans crainte. L'un des trois microprocesseurs conserve toutes les informations nécessaires au redémarrage de la monture. Appuyer sur le bouton On, déplacez-vous à l'intérieur des menus sur un objet tel Saturne ou M27, la monture se met en route et pointe comme la veille la cible sélectionnée.

Aucun PC n'est requis contrairement à d'autres systèmes de pointage automatique, le GEMINI est autonome il nécessite seulement une alimentation 1500mA et 12-18 Volts DC. Cependant vous pouvez le connecter à ordinateur par l'intermédiaire d'une prise RS-232 pour effectuer la mise au point, utilisez un logiciel "planétarium" type Starry Night Pro, Carte du Ciel, The Sky, Xephem, Guide... ou entreprendre à l'aide d'un instrument en parallèle de l'autoguidage.

Un port spécial est disponible sur le panneau de contrôle pour les autoguideurs type SBIG ST-4. L'autoguidage est la meilleure manière pour limiter l'amplitude des oscillations due à la monture, au vent ou aux moments de fortes turbulences atmosphériques. A l'aide d'une caméra CCD de petit ou moyen format sélectionnez à travers un logiciel une étoile brillante à proximité de l'objet à photographier. En effectuant une série de pose courte le logiciel est capable de "voir" les déplacements de l'étoile par rapport à une position fixe définie au départ. Dès que l'étoile s'éloigne de cette position un ordre est donné à la monture pour compenser ce déplacement dans le sens inverse.

De nombreuses autres fonctionnalités telles la compatibilité avec un récepteur GPS, la sauvegarde de 4000 objets définis par l'utilisateur, l'aide à la mise en station, le suivi de comètes ou astéroïdes, l'identification des objets proches... sont accessibles grâce au GEMINI.


cliquer ici


GEMINI Nouvelles fonctionnalités de niveau 4 :

cliquer ici


Niveau 4 de série jeu de commandes :

cliquer ici


Chez Optique et Vision :

cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------------------

Connection système GOTO GEMINI vers le PC (logiciel PRISM 7):

- un câble destiné au contrôle du port RS232 (prise RJ11) du panneau de contrôle GOTO GEMINI.
Attention, vous devrez selon votre ordinateur ajouter un convertisseur USB-RS232.
Avec le driver ASCOM installé sur le PC cela fonctionne super bien.
Essayez d'augmenter le temps de réponse à 500 ms pour le port série.
Le système GOTO GEMINI est très capricieux à ce sujet ...

------------------------------------------------------------------------------------------

ASCOM Initiative :

cliquer ici


ASCOM Platform 5 :

cliquer ici


Drivers & Plug-ins :

cliquer ici


Driver ASCOM GEMINI :

cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------------------

NOTES tirées d'un forum :

J'ai un soucis de dialogue avec mon GEMINI L4 en voulant utiliser les drivers ASCOM.

Je parviens à me connecter, j'arrive à obtenir les informations de la monture.
En revanche, aussitôt que je veux envoyer des ordre, c'est la que ça se complique et que j'obtiens les messages d'erreur.
Donc ça marche dans un sens, mais pas dans l'autre.

A chaque lancement j'ai systématiquement une erreur run-time 13 puis 440.

--------------------------------------------------------------------------------

Avez vous essaye tous les ports 1 2 3 4 pour lancer la reconnaissance de la monture avec le protocole ASCOM ?

--------------------------------------------------------------------------------

Utilise-tu CDC pour cela ?
Il y a une mise à jour du driver ASCOM pour les GEMINI sur le site ASCOM si je me souviens bien.
Voir peut être de ce côté là.
Nous utilisons CDC sur un GEMINI CUSTOM sans problème.
Il n'est par contre pas recommandé d'utiliser le driver pour les fonctions avancées (park, mise à l'heure ..) mieux vaut utiliser la raquette.

--------------------------------------------------------------------------------

J'ai bien installé la dernière version du driver GEMINI, mais sans succès.
C'est quoi CDC ?

--------------------------------------------------------------------------------

CDC = Carte du Ciel de Patrick Chevalley .
Je m'en sers pour effectuer les GOTO, nettement plus simple que la raquette !
On peut aussi faire des synchronisations et suivre la position du télescope.

Télécharger CDC :

cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------------------

Message d'erreur affiché avec CDC :

Question :
Pouvez vous mettre une copie d'écran de la fenêtre
d'erreur du Runtime Error 13 : faire à ce moment là un "Alt + Impr Ecran" et le coller dans Paint pour avoir l'image, ou alors donner le texte exact et complet, car cette erreur peut provenir de beaucoup de choses...

Réponse 1 :
Une idée en passant [ on ne sait jamais ] : aller dans le panneau de configuration, double click sur "Options Régionales et Linguistiques", et choisir dans l'onglet "Options Régionales", -> Anglais [ Etats-Unis ] et faire le test avec votre logiciel.
[ J'ai eu une fois ce type d'erreur 13 avec un tout autre programme, tout simplement parce que la virgule "," devait être mise sur "." pour le séparateur décimal ]

Réponse 2
C'est exactement ça !
Il faut remplacer un "." par une "," et youpi ça fonctionne.



Panneau de contrôle GOTO GEMINI et raquette de commande avec câble de raccordement (Février 2009)

La nouvelle raquette de commande De Luxe (à droite) est désormais livrée en équipement standard du système GEMINI. La membrane qui recouvre le clavier procure un excellent confort d'utilisation et une bonne protection contre l'humidité. L'écran permet l'affichage des données et permet l'accès direct aux fonctions du menu par la raquette.

Un écran à la luminosité ajustable permet de naviguer à travers la base de données. Les bases de données suivantes comprenant environ 41000 objets sont incluses, plus qu'il n'en faut pour occuper les nuits d'un observateur passionné:

Le choix dans la base de données est très vaste. Plus de 41 000 objets sont accessibles parmi les catalogues :

Messier (110 objets)
NGC (6840 objets)
IC (5386 objets)
Sh2 Sharpless 2 (313 objets)
Bright Stars (167 objets)
SAO Stars (17635 objets)
Double Stars Washington Double Star catalog (3989 objets)
Planetary Nebulae dont la plupart des objets du catalogue PK (1143 objets)
Lynds' Catalog of Dark Nebula (1802 objets)
Lynds' Catalog of Bright Nebulae (1125 objets)

8 Planètes, Lune, Soleil (10 objets)

L'initialisation de la monture est simple et peut être réalisée de deux manières différentes. Une façon simple et rapide consiste après l'établissement de la mise en station à rentrer les coordonnées géographiques du lieu d'observation, l'heure en Temps Universel (TU) puis de choisir une étoile parmi une liste proposée par le système Gemini. La monture se déplace alors vers cette étoile de références, l'observateur a simplement besoin de centrer celle-ci au centre du champ pour assurer un alignement précis tout au long de la nuit.

Pour passer une soirée à découvrir le ciel en observation visuelle, le pointage rapide à une étoile est suffisant. L'astrophotographe ou l'amateur à la recherche d'objet très faiblement lumineux, à peine perceptible par son instrument, choisira une méthode un peu plus longue consistant à établir une calibration sur plusieurs étoiles.

Quelle est la précision du GEMINI?

Alors que certains fabricants clament l'incroyable précision de pointage de leur système GOTO, peu d'entre eux peuvent revendiquer de tels résultats et les publier.
Alors qu'un alignement à une seule étoile nécessite que votre monture soit précisément mise en station, le GEMINI permet avec une mise en station approximative et un alignement sur plusieurs étoiles une excellente précision de pointage.

En sélectionnant 6 étoiles réparties de part et d'autre du méridien, la précision atteint les 3 minutes d'arc sur tout le ciel et 1 minute d'arc entre deux objets situés à quelques degrés d'écart. Pointez l'instrument vers n'importe quel objet sur la voûte céleste, celui-ci se retrouvera forcément sur votre capteur CCD. Une qualité de suivi difficilement égalée sur des montures moins sophistiquées.


Notice GOTO GEMINI L4 :

Pages 1 à 44 :

cliquer ici

Pages 45 à 96 :

cliquer ici

Pages 97 à fin :

cliquer ici


Utilisation de la raquette de luxe GEMINI L4 :

cliquer ici


------------------------------------------------------------------------------------------

La méthode de mise en station a l'air d'être semblable à celle utilisée par l'excellent GEMINI de Losmandy.
Pour avoir testé et utilisé cette manipulation la semaine dernière il s'avère que la mise en station ne prend le temps que de la création d'un modèle de pointage sur 3 étoiles.

Le protocole est le suivant :
On démarre en mode cold start (ca efface l'ancien modèle de pointage), on passe ensuite à la création d'un modèle de pointage avec 3 ou 4 étoiles ou plus, là on a accès à l'option qui va bien, on sélectionne : polar axis correction, et on choisi une étoile à la croisée de l'équateur et du méridien je crois, et la monture se déplace toute seule sur l'objet en considérant que la monture est parfaitement en station. Donc il suffit ensuite de décaler la monture avec les molettes de sorte que l'objet soit pile poil au centre de l'oculaire (un capteur ccd est souvent décalé) sans toucher à la raquette de commande,
on valide quand l'objet est au centre et on réinitialise le modèle de pointage pour en créer un nouveau sur la base de la nouvelle mise en station.

Et là oh magie : pointage 100% au centre à tous les coups, suivi impeccable, y a plus qu'à guider sur la turbulence!

Cela prends, allez, 10 minutes au max.



Servo-moteurs (Février 2009)

L'un des points forts des montures LOSMANDY réside dans leur système de motorisation avec pointage automatique GOTO apportant une meilleure précision de pointage et de suivi.
Développé par René Görlich, le système GEMINI est en constante amélioration depuis sa création en 2000 pour satisfaire aux exigences changeantes des astronomes amateurs. A la place des moteurs pas à pas, des servo-moteurs entraînent la monture à hautes vitesses vers les cibles indiquées par l'observateur.

Ce système de motorisation établi une rotation plus douce et continue, le couple est plus important permettant d'atteindre des vitesses plus élevées. Ainsi la GM8 délivre un déplacement maximum de 10 degrés par seconde, les montures G11 et HG-Titan approchent les 6 degrés par seconde. En quelques secondes votre équipement balaye une part importante du ciel et grâce à la précision du GEMINI arrive exactement sur l'objet recherché.

Le système remplace alors simplement les moteurs pas à pas et l'électronique existante. Les seuls outils nécessaires sont un jeu de clés Allen et une petite pince.
Le système GEMINI possède de nombreuses fonctions conçues pour pointer rapidement et précisément un objet, avec une bien plus grande précision que les motorisations précédentes.
Les servo-moteurs fonctionnent avec une rotation beaucoup plus douce que celle des moteurs pas à pas.
Ils ont un couple élevé, même à hautes vitesses de rotation.


Notice installation des servo-moteurs :

Retiré à la demande de Optique & Vision


Caractéristiques du système Servo Gemini :

cliquer ici


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Moteurs MAXON :

Les moteurs Maxon sont à utiliser uniquement sur le modèle LOSMANDY TITAN vu qu'elle supporte le double de la charge par rapport à la G11 et de ce fait les servo-moteurs doivent être plus puissants que les servo-moteurs standard !

Pour une G11 cela n'ait vraiment pas nécessaire, sauf dans le cas précis où l'utilisateur fait de l'astrophotographie planétaire en très haute résolution !



Récepteur GPS GARMIN Losmandy pour GEMINI Level 4 (Septembre 2009)

Votre position et l'heure doivent être inscrits dans votre ordinateur GOTO Gemini L4 pour que le Gemini L4 puisse déplacer votre Losmandy G11 sur les objets célestes.

Le récepteur GPS Garmin Losmandy ajoute la précision du GPS (Global Positioning System), latitude / longitude / heure d'entrée au GOTO Gemini L4
Avec le récepteur GPS Garmin Losmandy, il n'y a pas de devinettes sur votre position exacte sur la terre et l'heure exacte.
Le récepteur utilise les signaux à partir d'un réseau de satellites américains en orbite afin de déterminer votre position sur la Terre avec
une précision de quelques mètres, et le temps avec une précision mesurée en minuscules fractions de seconde.


Fonctionnement:

Le récepteur GPS Garmin Losmandy est facile d'utilisation.
Une fois que votre monture Losmandy G11 est mis en place et la mise en station sur la polaire alignée, branchez le gros connecteur RJ 45 à une extrémité du câble 10' (3m) du récepteur GPS dans le port "Feature" du Gemini L4 et le petit connecteur RJ22 dans le port RS-232 du Gemini L4.
Aucune alimentation externe n'est nécessaire, pour que le récepteur GPS Garmin Losmandy est alimenté par votre ordinateur GOTO Gemini L4.
Assurez-vous que l'appareil GPS est placé loin de la monture Losmandy G11, avec ses câbles de 10' (3m), de sorte que le métal dans votre monture Losmandy
G11 et le tube optique Celestron C11 ne peuvent pas affecter le récepteur GPS Garmin Losmandy.
Allumez le Gemini L4 et attendre 3 à 5 minutes tandis que le récepteur GPS Garmin Losmandy acquiert trois satellites de sorte qu'il peut trianguler
votre position sur terre.
Eteignez le Gemini L4, et attendez 15 secondes, puis rallumez le Gemini L4.
Tous les lieux et l'heure d'information va être téléchargé depuis le récepteur GPS Garmin Losmandy dans votre GOTO Gemini L4.
Débranchez le récepteur GPS Garmin Losmandy.
Vous pouvez le faire sans éteindre le Gemini L4.
C'est tout ce qu'il y à faire.
Vous pouvez commencer immédiatement à localiser des objets célestes avec une précision GPS en utilisant votre monture Losmandy G11 et
son GOTO Gemini L4.



ASCOM Gemini .NET driver 1.08 FR

On peut le télécharger sur le site "La porte des étoiles" de Benoit Robert :

cliquer ici


On peut également le télécharger sur mon espace personnel

Chercher ensuite "GeminiTelescopeInstaller1.0.8.02 FR":

cliquer ici


Notice ASCOM Gemini. NET driver 1.08 EN :

cliquer ici


Notice ASCOM Gemini .NET driver 1.08 FR :

cliquer ici


Il va permettre de pouvoir piloter la monture Losmandy G11 équipé du Gemini L4 sans passer par sa raquette De Luxe.

Les logiciels comme "Cartes Du Ciel 3.0" ou "The Sky 6.0" vont pouvoir piloter la monture Losmandy G11 équipé du Gemini L4.

NOTA :
Paramétrer les logiciels "Cartes Du Ciel 3.0" et "The Sky 6.0" en ASCOM ===> port COM 1

Pour ce faire il faut s'équiper d'un câble de chez Pierro Astro :

cliquer ici

NOTA :
Paramétrer le câble en ASCOM ===> port COM 1


Tutoriel Utilisation Gemini Driver 1.08 FR & The Sky 6 :

cliquer ici



Le « Pass-Through Port » est conçu pour permettre aux applications non-ASCOM pour partager la connexion série avec le « ASCOM Gemini.NET driver ».
Le « Pass-Through Port » parvient en reliant à un second port série qui peut être soit un « port série physique du matériel » ou d’un « port série virtuel » créé avec un logiciel.
L’application non-ASCOM au deuxième port série et toutes les données envoyées par l'application non-ASCOM est capté par le « Gemini driver », et transmis via sa connexion série.
Le « Gemini driver » garde une trace des données qui ont été envoyées par l'application non-ASCOM et recueille toutes les réponses à partir du « Gemini Controller » et envoie vers les sorties du « Pass-Through Port » pour le logiciel non-ASCOM.


Utilisation du « Pass-through » créé par un logiciel de port virtuel).

Afin de réaliser cet exploit, vous devrez installer un logiciel tiers pour créer le port série virtuel.
Le diagramme ci-dessus est la configuration que vous auriez si vous utilisez Gemini Centre de contrôle (GCC) avec le « port série virtuel ».

Configuration VSPE (Virtual Serial Port Emulation)

Le « ASCOM Gemini.NET driver » et le « Pass-Through Port » ont été développés et testés en utilisant un paquet appelé VSPE (émulateur de port série virtuel).

Cela peut être trouvé à :

cliquer ici

Télécharger le package VSPE dont le lien est au bas de la page (dernier bouton download).

Lorsque le logiciel a été installé, lancez-le, et créer le nouveau port série virtuel.
Il doit avoir un numéro COM autre que l'un des ports COM existants, et en particulier de celui que vous utilisez pour la connexion Gemini.
Par exemple, si Gemini est connecté à « COM1 », créer le port série virtuel « COM10 ».

Pour créer le nouveau port série virtuel avec le logiciel :

• Click on the [Create new Device] button
• Select Device Type as "Connector", click [Next]
• Select Virtual Serial Port (COM10), click [Finish]

Vous avez maintenant un nouveau port série, « COM10 » qui peut être utilisée par "GCC" (ou d'autres logiciels non-ASCOM) et le « ASCOM Gemini.NET driver » pour pouvoir dialoguer les uns avec les autres.



Logiciel GEMINI CONTROL CENTER (Fevrier 2009)

Le GEMINI est l'un des meilleurs systèmes GOTO, ultra-précis, complet, rapide à calibrer et simple d'utilisation. Pour plus de confort utilisez le Centre de Contrôle disponible à partir de la version 2 pour les environnements Windows. Tous les menus de la raquette de commande se retrouvent dans ce programme très pratique et conviviale. La combinaison avec un Palm PC par l'intermédiaire du logiciel Sky Pocket PC est possible. Cliquez sur un objet sur la carte du ciel affichée, la monture se déplace alors exactement vers celle-ci!

Le GEMINI CONTROL CENTER (GCC), développé par Daniel Görlich, fournit un contrôle à distance et l'automatisation du télescope avec une monture LOSMANDY GOTO GEMINI L4.
Avec lui, l'observateur peut avoir accès à la plupart des paramètres du GEMINI L4 à distance, pour accéder à ses bases de données étendue, et peut programmer des séquences d'observation par le biais des entrées définies par l'utilisateur.
Le GCC est à la fois une interface conviviale et personnalisable de l'exploitation d'un télescope GEMINI L4, connecté avec le confort d'une salle de contrôle.
Il est également le premier logiciel pour télescope à être développée, non seulement avec l'astronomie visuelle, mais aussi pour servir les besoins de l'imagerie CCD, la photométrie, et la radioastronomie.

Compatibilité :

GCC a été conçu pour Windows et supporte toutes les versions de Windows Vista à partir de Win95. Le soutien pour Win95, cependant, arrive à expiration, de sorte que les nouvelles fonctionnalités ne seront pas testé avec cette version de Windows.

GCC n'est pas ASCOM-compatible, en particulier depuis le GCC a été conçu comme un logiciel de contrôle à distance dédié au système GOTO GEMINI L4.
La norme ASCOM définit les propriétés, les méthodes et les commandes communes à des télescopes et des supports de différents fournisseurs.
Par conséquent, les objectifs GCC et ASCOM sont contradictoires les uns aux autres:
Alors que les pilotes ASCOM typiques sont limités à des propriétés, des méthodes et les commandes communes, le GCC a pour but de soutenir l'ensemble des fonctionnalités et des fonctions du système GOTO GEMINI L4.


Notice utilisation GCC (Anglais) :

cliquer ici

Notice utilisation GCC FR (WORD):

cliquer ici

Notice utilisation GCC FR (PDF):

cliquer ici


Liens René Görlich :

cliquer ici


cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------------------

UTILISATION DU GCC :

1)- DEMARRAGE :

L'idéal s'est de démarrer le GCC et tout de suite enclencher le bouton "Power" du boitier Gemini L4 !

Pour aller en ligne à partir d'un état en mode hors connexion « connect the Gemini to your computer » (connecter le Gemini à votre ordinateur), cliquez sur "Connect".
Le GCC recherche tous les ports disponibles et se connecte au premier port du système Gemini qu'il trouve.

- 1er cas :
Le système Gemini n'a pas commencé sa séquence de démarrage avant votre ouverture de GCC :
Une fenêtre mode de démarrage apparaîtra avec trois boutons qui donnent à l'utilisateur un choix de démarrage du Gemini «Cold Start», «Warm Start » ou « Warm Restart ».
En cliquant sur un de ces boutons, la fenêtre va disparaître, et le Gemini’s Hand Controller commence de faire défiler les messages de sa routine de démarrage.
Lorsque la routine est terminée, l'écran d'état indique «Online».

-2ème cas :
Le système Gemini à lancé sa séquence de démarrage (Cold Start, Warm Start ou Warm Restart) avant l'ouverture de GCC, les deux se connectent spontanément et il n'y aura pas besoin de cliquer sur n'importe quel bouton.


2)- STOPPAGE :

Notez que si le boitier Gemini L4 est éteint alors que le GCC est connecté, le GCC continuera à afficher "Online"
Il faut donc toujours débrancher le GCC avant d'éteindre le boitier Gemini L4 pour éviter d'être induit en erreur par l'affichage !

------------------------------------------------------------------------------------------

NOTA:
Il existe un adaptateur "USB DB15 Hand Controller" destiné à remplacer la raquette et à piloter le boitier Gemini L4 via le logiciel Gemini Control Center.
Vous devrez fournir le câble USB (standard type imprimantes, scanners...).

Si vous utilisez cet adaptateur "USB DB15 Hand Controller" pour l'utilisation avec le logiciel GCC et le boitier GEMINI L4 :
Il faut obligatoirement configuré le "USB Serial Port" ===> en COM 1
Par conséquent :
Il y aura un conflit avec l'autre "USB Serial Port" du driver "ASCOM Gemini.Net" (en port COM 1 par exemple ou un autre) et les logiciels "CDC 3.0" et "The Sky 6.0" : ils ne sauront plus lequel port "USB Serial Port" choisir ?
Pour éviter cela il faudrait débrancher le câble du GCC au PC !

Pour le confort et éviter des branchements et débranchements à chaque session d'imagerie, il vaut mieux ne jamais utiliser cet adaptateur "USB DB15 Hand Controller" !
De plus on pourra toujours de ce fait utiliser la raquette "De Luxe" connectée au boitier Gemini L4.



Figure de représentation des résultats de pointage sur 60 étoiles avec une monture LOSMANDY GEMINI et le logiciel "T-Point" développé par Software Bisque


Quelle est la précision du système Gemini ?

Avec le système GEMINI une modélisation avec plusieurs étoiles la précision de pointage est de moins de 3 minutes d'arc sur l'ensemble du ciel, et de moins d'une minute d'arc dans une même région du ciel.

Pour des résultats encore plus élevés le système GEMINI est compatible avec le logiciel "T-Point" développé par Software Bisque qui permet d'utiliser une ou plusieurs étoiles afin d'affiner la précision de pointage.
Avec le logiciel T-Point en liaison avec le GEMINI la précision est meilleure que 1 minute d'arc sur l'ensemble du ciel!
A l'aide d'un PC réalisez plusieurs dizaines de pointage pour améliorer significativement sa précision.
T-Point modélise le ciel et intègre les flexions du tube et de la monture suivant leur position, les erreurs sur chaque axe, l'écart sur la mise en station et la non-perpendicularité entre les axes.

Le résultat est impressionnant et garanti à moins d'une minute d'arc sur tout le ciel ! Ce niveau de précision est valable aussi bien sur la monture HGM Titan que la GM8 équipée du système GEMINI.

Après un "Run", grâce à la fonction "Warm-Restart", les données sont conservées et enregistrées en mémoire et n'ont pas besoin d'être ré-initialisées à la prochaine mise en route : Double click sur "To Edit", pour être restituées lors d'une prochaine utilisation de la monture.
Pour les astronomes amateurs disposant de leur équipement sous poste fixe plus besoin de refaire une série de mesure.







NOTICE SYSTEME GEMINI L4 FR :

cliquer ici


Utilisation Raquette de luxe Gemini L4 FR :

cliquer ici


METHODE Polar Align Assist :

cliquer ici


METHODE Polar Axis Correction :

cliquer ici


Connections spécifiques LOSMANDY GEMINI vers PC :

Tutoriel :

cliquer ici

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Câble pour connecter un PC utilisant un logiciel planétarium et une monture Losmandy-Gemini L4

Cette interface de 1,80m est universelle et a été conçue pour les montures et télescopes équipés d'un port série RS-232 connecteur type RJ22-4pins.

Nous la livrons avec un adaptateur de 1,5m pour votre monture ou votre télescope. L'ensemble permet de connecter un PC avec port USB (sous Windows XP, Vista, 7) à n'importe quelle monture équipée d'un port RS232.
Il existe également des pilotes pour Linux et MacOS.

Avec cette interface, vous pourrez utiliser votre monture de la même façon qu'avec un câble Série mais en passant par un port USB désormais beaucoup plus répandu (surtout sur les portables).

L'interface est livrée avec notice de mise en oeuvre et tous les liens permettant de télécharger les logiciels et pilotes nécessaires à son bon fonctionnement.

Si votre monture ne figure pas dans la liste vous pouvez nous contacter pour vous fournir la connectique adaptée à votre matériel !


Informations techniques :

Ordinateur : PC - 256 Mo - CDROM - 1 port USB, ou Mac
Système : Windows 2000, XP, Vista, 7 ®, Linux, Mac OS
Logiciels compatibles : Tous logiciels compatibles ASCOM, Cartes du Ciel, Astrosnap...
Montures compatibles : Toute monture équipée d'un port Série RS-232

Installation :
• Télécharger la documentation (pdf) disponible ici : USB-RS232.pdf

cliquer ici


• Télécharger le pilote USB-EQ Driver disponible ici : USB-Driver.zip

cliquer ici

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------





| ACCUEIL | COUPOLE | MOTORISATION | AUTOMATISATION | INFORMATISATION | MONTURE LOSMANDY G11 | CELESTRON C11 | PLANETAIRE | CIEL PROFOND | AUTOGUIDAGE | EQUIPEMENT DIVERS | CHRONOLOGIE |
créez vous aussi votre propre site !
Observatoire Andromède partie 1 site perso de Jean-Claude - MONTURE LOSMANDY G11 (Sciences - Astronomie)    -    Auteur : Jean-Claude - France


81513 visiteurs depuis 2008-11-16
dernière mise à jour : 2012-04-23

Blog-City >> Sciences >> Blog #7492

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish