Animaux - Mammifères
A la découverte du Togo



A la découverte du TOGO


le togo pays du tourisme
Joseph Pitako AWILE,
Editeur de ce blog,
juste pour vous faire découvrir mon pays qui est le Togo
Avec son paysage pytoresque et cette nature attirante,
ses faunes régorgeant les animaux sauvage, tels que:
Les éléphants, lés cobes, les chimpanzé, les vervets, les goriles,
les pythons d'Afrique (Boa), les antiloppes etc... pour ne citer que ceux là:
D'autre part dans la région maritime, voir la région des plateaux, la région de la Kara
et la région de la savane ou d'autres sites touristique reste à découvrir.
pour tout contact: anges_jos@yahoo.fr cel: 00228 93006179 ou 00228 98286109
BP: 55 Sokodé-Togo


Découvrer le Togo en passant
A la decouverte du togo
Ecotourisme et Parcs Nationaux au TOGO


A six heures de vol de l’Europe, le Togo est situé en Afrique de l’Ouest entre le Burkina Faso au Nord, la République du Bénin à l’Est, le Ghana à l’Ouest et l’Océan Atlantique au Sud. Territoire de dimensions modestes avec une superficie de 56.600 Km2, le Togo rassemble cependant tous les types de paysages africains.

Il plaira aux amoureux de la nature et de la biodiversité de découvrir des plages de sable fin plantées de cocotiers qui bordent la mer et le Lac Togo des forêts tropicales sur les montagnes et plateaux du sud-ouest d’où jaillissent des cascades d’eau pure et rafraichissantes et des savanes avec des baobabs millénaires du Centre et du Nord du pays dont certaines sont érigées en Parcs Nationaux.
Les amateurs de safari-photo et d’écotourisme trouvent ici des milieux naturels propices à ces pratiques avec en prime l’hospitalité légendaire d’une population de 6,5 millions d’habitants répartis en une quarantaine d’ethnies, chacune avec sa langue et ses coutumes.


LES MILIEUX NATURELS D’ECOTOURISME

Le Togo de par sa biodiversité offre une variété de milieux naturels propices à l’écotourisme. Plusieurs activités peuvent être menées à loisir au contact d’une population qui vous laisse facilement participer à sa vie quotidienne.

Le Lac Togo et le Fleuve Mono

Le Lac Togo est un magnifique plan d’eau à une demi-heure de route à l’est de Lomé, la capitale. Il se prête aux sports nautiques (planches à voile, pédalo…), à la baignade et à la détente sur les berges de sable fin. Vous pourrez aussi vous offrir une balade en pirogue tout en observant les scènes de pêche traditionnelle en direction de Togoville, village historique à l’autre rive qui a donné son nom au pays. Les amateurs d’expéditions peuvent descendre en pirogue le cours du Lac qui se prolonge par des lagunes à travers des cocoteraies et une végétation de mangroves par endroits jusqu’au fleuve Mono qui constitue la frontière au sud du pays avec le Bénin.


La Région des Plateaux


La Région des plateaux ouest dont la végétation est d’une rare exubérance constitue une zone privilégiée d’écotourisme. À partir de Kpalimé à 120 K, au nord ouest de Lomé, vous pourrez explorer toute cette zone à la découverte des merveilles de la nature.
Sur votre itinéraire avant d’atteindre Kpalimé, vous traverserez au pied du Mont Agou (point culminant du Togo 986 Km) une belle palmeraie qui subsiste encore malgré l’extension des champs de cultures vivrières. Une randonnée par la route à travers caféiers, cacaoyers et arbres fruitiers et de pittoresques villages accrochés aux flancs de la montagne vous amène au sommet du Mont Agou d’où vous avez une magnifique vue panoramique sur toute la région.
En reprenant la route après votre descente, une halte s’impose à la pépinière de café et cacao ou vous aurez des explications précises sur les différentes variétés produites dans la région.
Aller à la découverte de nombreuses cascades, les unes plus grandes que les autres mais toujours dans une atmosphère de fraîcheur vous fera certainement aimer ce paradis vert.
Vous découvrirez en randonnées pédestres les spécificités de biodiversité locale, les vertus nutritives et thérapeutiques des plants ou encore les niches d’oiseaux et de papillons multicolores sur le Mont Kloto.
Les mordus de l’aventure pourront aller plus loin dans la forêt tropicale sur les splendides plateaux de Dayes qui jouissent d’un excellent microclimat et de là, rejoindre la ville de Badou, la cascade d’Akloa, une des plus grande du pays aux eaux dotées semble-t-il de vertus thérapeutiques. Vous serez certainement récompensés des efforts physiques à travers monts et vallées à la découverte de cette merveille naturelle où vous n’hésiterez pas à prendre un bain compensateur.
De Badou, on reprend la route vers les Plateaux Est pour rejoindre Atakpamé, ville pittoresques construite des collines offrant de belles vues panoramiques sur les vallées environnantes.
Descendant vers le sud-est d’Atakpamé, vous prolongerez votre voyage sur le barrage hydroélectrique de Nangbéto dans le cours du moyen Mono. Une patiente randonnée en compagnie de nos guides locaux vous fera découvrir avec un peu de chance les hippopotames siestant au bord du lac artificiel ou sur les roches dans le lit du fleuve.


Les Monts Kabyè avec possibilités de Trekking

Vous continuerez votre expédition vers le nord et après avoir traversé les Monts Alédjo vous arriverez dans la ville de Kara à 412 Km de Lomé. La ville de Kara est dominée à l’est par les Monts Kabyè aux pentes en proie à l’érosion. Vous découvrirez en Juillet début de la saison des pluies les cultures en terrasses sur les versants de ces montagnes une technique culturale propre à ce milieu. Le mois de Juillet est également la période des luttes traditionnelles qui débutent le 2ème samedi. Il vous plaira de faire du trekking dans ces montagnes densément peuplées et aller à la découverte des forgerons qui travaillent le fer avec de grosses pierres ou d’excellentes potières, traditions artisanales jalousement conservées. La découverte du parc Sarakawa peut être harmonieusement combinée avec celle des Monts Kabyè, lors de votre séjour dans la région.


Le Koutammakou


Un peu plus au nord de la région de la Kara vous irez à la découverte du Koutammakou, paysage culturel inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ce site vaste de 500 km2 est constitué de tatas, habitations traditionnelles en châteaux forts de terre glaise dont l’architecture est jalousement conservée par la population locale.
En randonnée pédestre en compagnie des guides locaux vous irez à la découverte des tatas et des habitants qui ont su adapter à cette technique de construction à l’environnement naturel et culturel. Le tata est à la fois demeure des dieux, des hommes et des animaux. Il vous plaira de découvrir les bois sacrés et les cimetières typiques et d’autres mystères de ce paysage culturel de valeur exceptionnelle.

Le Parc national Fazao-Malfakassa

Adossé à la chaîne des Monts Fazao-Malfakassa dans le centre du pays, somptueusement vêtu d’une mosaïque de formations végétales, le parc est parsemé de belles galeries forestières et de plaines fertiles colonisés par de nombreuses espèces végétales réputées pour leur arôme suave, sous lesquelles on voit déambuler des troupeaux de buffles, d’éléphants, de bubales, de cobs, de phacochères, etc.…
Le parc National de Fazao-Malfakassa, d’une superficie de 192 000 ha, est aussi un véritable sanctuaire d’oiseaux, de primates, de reptiles, et d’autres curiosités fauniques. Le parc est ouvert aux visites de Décembre en Avril. La Fondation Franz Weber de Suisse qui gère la parc a entrepris des travaux de réhabilitation des pistes et des postes d’observations et renforce la surveillance pour la protection de la faune. La réhabilitation devra rapidement s’étendre à l’Hôtel de 25 chambres situé au cœur du parc à proximité du village Fazao dont les habitants accueillent chaleureusement les visiteurs.


Le Parc National de la Kéran

Site idéal des amoureux de la nature, ce parc est situé au nord de Kara, à cheval entre les préfectures de la Kéran au sud et de l’Oti au nord. Le parc national couvre une superficie de 163 000 ha.

On y trouve toutes les communautés végétales (verbénacées, césalpinées, moracées), etc. … réunies dans une plaine sillonnée de belles galeries forestières et dominée par quelques collines.

La faune se compose de plus d’une quarantaine d’espèces animales dont l’éléphant, le buffle, l’antilope-cheval, le cob de bufflon, la phacochère, le bubale, les primates, les crocodiles, le cob-onctueux, le python géant, etc.… L’avifaune est aussi riche.
Pour une réouverture prochaine aux visites et dans le souci de la gestion concernée en vue d’un développement durable, le redimensionnement du parc est engagé avec la population locale. Il est prévu également dans cette perspective la réhabilitation du motel Naboulgou situé au sein du Parc.


Le Parc de Sarakawa


D’une superficie de 1500 ha, le parc Sarakawa est situé à une vingtaine de Km au nord-ouest de Kara dans la parie septentrionale du pays. Il est certes un petit parc, mais il contient une variété d’espèces végétales et surtout animales composées de souches locales à savoir les buffles, les cobs, les cynocéphales, les hippotragus et de souches allogènes qui se sont bien acclimatées tels que les zèbres, les gnous et les élands du Cap.

Dans un cadre de végétation de savane arborée entourée de montagnes et de collines, le parc abrite en outre une avifaune riche comprenant des merles, des moineaux, des sarcelles, des tourterelles, des bandes de pintades sauvages et aussi quelques Autriches et émeus.

Dans le projet de développement futur, le parc de Sarakawa sera joint à celui de Djamdè qui est contigu pour constituer un sanctuaire de biodiversité animale et végétale.

A ce jour, le Parc de Sarakawa est, parmi les parcs nationaux, le plus visité pour sa faune qui est toujours au rendez-vous des visiteurs qui n’ont pas à parcourir de longues distances avant de découvrir les animaux.



Faon


L'autriche


Agouti


L'éléphant du parc appelé le sage


Troupeau d'éléphant


Hotel Fazao


troupeau de biche


Cascade de kpémé




troupeau de chevaux sauvages




Roi de la forêt






Phacochère roux


gorille








Le Koutammakou ou tata somba




Buffle


chacal




penthère du parc







































créez vous aussi votre propre site !
A la découverte du Togo (Animaux - Mammifères)    -    Auteur : Joseph Pitako AWILE - Togo


1502 visiteurs depuis 2014-09-05
dernière mise à jour : 2014-09-27

Blog-City >> Animaux >> Blog #18266

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish