Pays du Monde - Faune, Flore
FAUNE ET FLORE DU MONDE




BOUTIQUE EN LIGNE : www.galeriephotospararov.com




Symbole Amérindiens pour désigner le couple Femme et Homme
BIENVENUE
SUR LE BLOG DE LA FAUNE ET DE LA FLORE DU MONDE



VENEZ JASER SUR NOTRE FORUM "QUESTION NATURE...

NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE : www.galeriephotospararov.com






Vous trouverez dans ce forum des sujets en relation avec la nature au Québec


Nous vous signalons que ce forum est lié à notre boutique en ligne : www.galeriephotospararov.com venez nous visiter pour contempler les joyaux de la nature en phOtOgraphies


Les sujets abordés dans notre forum sont:

- LA MARMOTTE DU QUÉBEC N'EST PAS UN ANIMAL NUISIBLE...

- L'ÎLE D'ANTICOSTI LE PARADIS DES CHEVREUILS...MAIS ?

- LE BLEUET DU QUÉBEC LE BAIN DE JOUVENCE AMÉRINDIENS...




Et bien d'autres sujets à venir



QUÉBEC NOTRE VILLE


QUÉBEC CAPITALE DE L'ÉTAT FÉDÉRÉ DE LA PROVINCE DE QUÉBEC







LA MARMOTTE DU QUÉBEC N'EST PAS UN ANIMAL NUISIBLE...

- La Marmotte Commune connue aussi au Québec sous le nom de "Siffleux" est de la famille des rongeurs comme les écureuils, les chiens de prairie, les petits écureuils Tamias ou Suisses.

La Marmotte Commune fait partie du sous-groupe des marmottes, elle pèse en moyenne entre 2 et 6 kg et mesure entre 40 et 70 cm, sa queue différente de celle du castor mesure environ 15 cm, elle est touffue et arrondie. La couleur de le fourrure d'un animal à l'autre va du brun jaunâtre au brun assez foncé et rougeâtre. Certaines Marmottes sont atteintes d'albinisme, blanches, elles sont plus vulnérables à leurs ennemis.
Hors de son terrier la Marmotte est craintive et elle est constamment sur le qui-vive. Quand un danger se présente elle émet un sifflement strident afin de prévenir ses semblables, d'où son nom de "Siffleux".

La Marmotte Commune aime particulièrement en été les champs et les clairières où elle creuse son terrier tandis qu'en hiver elle choisit les petits bois et creuse son terrier assez profondément pour se protéger du grand froid, elle se nourrit de plantes fraîches , d'escargots, d'écorce d'arbuste, mais aussi de bon légumes qu'elle trouve dans les jardins, c'est ainsi qu'elle devient " la bête noire" des agriculteurs et bien sûr nuisible à leurs yeux. Le terrier de la Marmotte a une entrée principale et plusieurs trous de garde pour veiller à l'arrivée de ses ennemis. Le terrier comprend aussi un espace pour la toilette et un nid à plusieurs fonctions, il sert de lieu de repos,il sert aussi à hiberner et à élever les petits. En dehors de l'hibernation ou de l'élevage des petits, la Marmotte passe un temps important à se nourrir et à se chauffer au soleil.
La fin de l'été arrivant, la Marmotte prépare son hibernation en se nourrissant énormément pour s'engraisser, c'est sa réserve de graisse qui lui permettra de passer 6 ou 7 mois sous terre. Dès le gel venu à la fin septembre les Marmottes adultes se terrent suivies par les plus jeunes et en octobre toutes les Marmottes se sont terrées. L'hibernation ressemble à un sommeil semi comateux et durant cette période toutes les fonctions vitales de la Marmotte sont au ralenti afin que son organisme consomme le moins de calories possibles et c'est son engraissement de l'automne qui lui permet de survivre tout l'hiver. La température de son corps descend à ce moment là à 3 ou 4° degrés centigrades et les battements de son coeur se réduisent à 4 ou 5 pulsations minute, elle fait d'ailleurs pour c'est raisons l'objet de recherche d'ordre médical. Les chercheurs étudient sa grande capacité à hiberner, son aptitude à baisser sa température, son rythme cardiaque et sa consommation d'oxygène. Nous avons surement beaucoup à apprendre de la Marmotte !...
Après une gestation de 30 jours, la Marmotte du Québec donne naissance à sa seule portée annuelle de 3 à 4 petits. À leur naissance les petits sont aveugles, mesurent 10 cm et pèsent environ 30 g. Après une trentaine de jours leurs yeux s'ouvrent, leurs corps se couvrent d'un poil très court. Les petites Marmottes sont sevrées, elles commencent à se nourrir différemment et c'est seulement vers 5 à 6 semaines qu'elles sortent du terrier. Leur croissance est très rapide, elles pèsent à ce moment là environ 600g et deviennent très grasses pour se préparer à l'hibernation.
La Marmotte a une espérance de vie de 5 à 10 ans, elle est une proie naturelle pour les renard, les coyotes et les chiens mais son auto défense fantastique lui permet de toujours se sortir de situations périlleuses. Ses plus grand ennemis restent les fermiers qui la considèrent comme un animal nuisible et qui la tue en plus grand nombre, alors qu'il serait bien plus judicieux de chercher à savoir comment la détourner naturellement.
Lors des prises de vue nous avons pu constater que la Marmotte est un animal très intelligent, très joueur et espiègle comme un enfant malgré son nlien vivant avec sa nature sauvage.
En observant la Marmotte, nous avons appris à la respecter et à l'aimer, comme nous respectons et aimons la Vie qui est en elle comme en chacun de nous.



Marie et Martial Pararov 2013



L'ÎLE D'ANTICOSTI LE PARADIS DES CHEVREUILS...MAIS...?

Selon certaines fouilles archéologiques, les Amérindiens de la Gaspésie et de la Côte Nord du Québec auraient été les premiers à fréquenter l'île d'Anticosti il y a environ 3 500 ans pour y chasser l'ours.
Une des hypothèses pour expliquer l'origine du toponyme Anticosti est justement qu'il dériverait soit du terme amérindien Nâtâkwan qui veut dire " lieu où l'on chasse l'ours" ou de Nadicousti qui signifie "terre avancée". Les Innus l'appelaient Natigôsteg qui signifie "l'avant terre".

L'île d'Anticosti est une île naturelle du golfe du Saint-Laurent faisant partie de la région québécoise de la Côte-Nord, elle est la plus grande île du Québec avec une superficie de 7 900 km2, soit une taille comparable à celle de la Corse. Longue de 222 km pour 48 km dans sa partie la plus large, l'île d'Anticosti est peuplée d'environ 300 habitants, principalement dans le village de Port-Menier sur la pointe Ouest de l'île où se situent le port et l'aéroport.
L'île d'Antiocosti est reconnue pour la qualité de ses loisirs de plein air et de sa pêche au saumon. D'une nature sauvage incomparable , elle nous éblouit par le contraste et la variété de ses paysages de ses rivières et de ses canyons de ses impressionnantes chutes d'eau et de ses cavernes qui en font toute sa richesse. En effet l'île d'Anticosti ne compte pas moins d'une centaine de rivières, elle est aussi couverte d'une forêt d'épinette et de sapins, elle compte plus de 600 espèces de fossiles identifiés, d'une colonie de Pygargues à têtes blanches, la plus importante du Nord-Est de l'Amérique du Nord et de plus de 200 espèces d'oiseaux différents. Elle jouit d'un climat subboréal plus tempéré que celui du continent, en été le thermomètre oscille entre 15 et 25°C et en hiver de 0 à -20°C.

Après les Amérindiens, tour à tour reprise par Jacque Cartier, Louis Jolliet,Louis-Olivier Gamache, l'île est aussi acquise en 1874 par l'Anticosti Island Company. En 1884, elle change encore de mains et devient la propriété des frères Stockwell qui la revendront en 1895 pour la somme de 125 000$ à un riche chocolatier français Henri Menier pour en faire sa réserve de chasse et de pêche personnelle. Il fait rechercher en Amérique du Nord des espèces animales pouvant s'adapter au rude climat de l'île : castor, lièvres d'Amérique, orignaux, chevreuil d'Amérique, bisons, visons, rennes et wapitis. ( Le chevreuil d'Amérique introduit par Henri Menier au nombre de 220 individus s'est multiplié sur l'île net son nombre est estimé aujourd'hui entre 160 000 et 200 000 têtes. Cette très forte densité entraîne des problèmes de régénération du sapin baumier, qui constitue une des bases de l'alimentation de l'animal).

Au Nord de l'île Henri Menier fait construire le petit village de Baie Sainte-Claire, nommé ainsi en l'honneur de sa mère mais devant la grande difficulté pour les bateaux d'y accoster en raison du reef(plate-forme rocheuse s'avançant parfois à quelques kilomètres de la rive), Henri Meunier fait déménager tout le village à une vingtaine de kilomètres de là. Port-Menier voit le jour, son fondateur fait bâtir une immense demeure qui sera nommé "le château" par les gens du village. Henri Menier équipe le village pour la pêche en attendant de pouvoir en exploiter les ressources minières et forestière ainsi que la tourbe. En 1913, la mort subite d'Henri Menier fais basculer le projet qu'il avait développé et planifié avec Georges martin-Zédé. Son frère Gaston Menier hérite de l'île, la jugeant peu rentable, ilm l'a vend en 1926 à une firme forestière canadienne. Sous la gestion de Frank Wilcox, employé de la dite compagnie, l'île fait l'objet d'un "haut risque d'incendie". Ainsi, sous le prétexte de mesure ^préventives, Wilcox ordonne que l'édifice appelé"château Menier" par les insulaires et autres employés de la compagnie, soit incendié. Le 3 octobre 1953, Wilcox lui-même et son assistant répandent de l'essence sur les planchers de la somptueuse résidence et y mettent le feu.

En 1974 l'île est rachetée par le gouvernement du Québec pour environ 25 millions de dollars canadiens.

MAIS...?

Vers la fin des années 2000, avec la technologie de nouvelles méthodes de fracturation hydraulique de la roche l'industrie pétrolière découvre une réserve importante de pétrole de schiste sur l'île....
En 2013, le sujet est toujours débattu, notamment à cause des risques environnementaux d'une telle entreprise...

Marie et Martial Pararov 2013



créez vous aussi votre propre site !
FAUNE ET FLORE DU MONDE (Pays du Monde - Faune, Flore)    -    Auteur : MARTIAL - Canada


1498 visiteurs depuis 2012-10-01
dernière mise à jour : 2013-09-12

Blog-City >> Pays du Monde >> Blog #15838

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish