Musique - Autres
MASOSO MA NYAMBE

MASOSO MA NYAMBE

Présentation:

Masoso ma Nyambe est un groupe professionnel de chants et des danses traditionnels des habitants de la région côtière Camerounaise et des peuples qui s’y sont installés avant; (Bassa, Bakoko, etc…). Il regroupe en son sein les fils et filles de ce terroir dans leurs diversités religieuses, linguistiques, intellectuelles et politiques.

Il interprète rituellement à travers chants (NGOSO) et danses (esewe, sekele, bolobo) cadencés au rythme des percussions, les scènes de la vie quotidienne et des épopées glorieuses, tout cela soutenue par la morale
Patrimoine artistique

S’agissant d’une manière caractéristique de chanter propre aux peuples de la côte du Cameroun, le NGOSO de par sa vocation produit des milliers de chansons à succès, d’une variété de styles, du chant pur à l’épopée en passant par le récital. C’est un grand moment de lyrisme et de génie culturel nègre.

Aujourd’hui, MASOSO MA NYAMBE a dans son répertoire plus de 150 ( cent cinquante titres ), fruit de plus d’une quinzaine d’années de travail par ses fondateurs (MAKONGUE Géorges, EWANE MOULOBY Alain Paul, MISSOBE MISSOBE EKWE Jean Jules et NGWESSE Christian appelé au secours).

Ces titres sont d’une richesse rythmique et mélodique incomparable. L’orchestre puise dans les tréfonds du génie créatif Africain. Cette musique apporte l’expression de la culture des peuples côtiers dans une littérature orale d’une originalité remarquable. Parce que cette littérature est rythmée, la musique intervient pour l’accompagner. Il s’agit de longs poèmes, dont la signification riche en images et la sublimité du rythme révèlent l’originalité de l’âme nègre.

Ces poèmes sont des chefs-d’œuvre avec un enchaînement harmonieux dans le développement des thèmes, des figures, des métaphores et des nuances, bref une esthétique littéraire et musicale remarquable. De même que la manière première du poème est le vers, avec ses accents, ses assonances, ses ruptures, qui donnent un rythme aux mots, de même que les éléments concrets de l’image de l’espace, la composition, le rythme et la couleur, le chant NGOSO de MASOSO MA NYAMBE repose sur la disposition des sous, des panses, des modulations, des rencontres et du temps.

Les compositions et chansons de MASOSO MA NYAMBE sont un langage et un art. Un langage d’une part, qui raconte la vie de l’homme dans son univers et l’évolution de la société, d’autre part un art qui véhicule du rythme, de l’harmonie et de la mélodie, expression de l’univers culturel Africain et côtier. Chansons de divertissement, chants de travail ou de pêche, chants de berceuses, de complaintes, chansons de femmes, mais également chansons de spectacle, elles sont intimement liées aux chants et à la danse. Elle sont l’expression de la vie dans tout ce qui entoure l’homme et le constitue.

Nous sommes les hommes de la musique et de la danse.
Qui sommes-nous?

PRESENTATION DU GROUPE
MASOSO MA NYAMBE


1- MAKONGUE Géorges Chorégraphe, Maître de chants et danses
2– EWANE MOULOBY Alain P. Chorégraphe, Maître de chants et danses
3- MISSOBE EKWE Jean Jules Chorégraphe, Maître de chants et danses
4- NGWESSE Christian Chorégraphe, Maître de chants et danses
5- Nadia ENGOME BILLE Annette C. Danseuse
6- MBANG MEDJO Anastasie Vanessa Danseuse, Chanteuse
7- DIN MANGA BELL Jean Yves Danseur, Lutteur
8- EKA ESSAWE Christian Danseur, Lutteur
9- Aimé Christian BELONEY JOSS Danseur, percussion, lutteur
10– MOUNDO EKEY Cathérine J. Danseuse, Chanteuse
11- NJIKI GOTTLIEB Franklin Percussion, Lutteur
12- NTONGA Destin Percussion, Lutteur
13- EBOA EYANGO Dieudonné Danseur, lutteur, Cracheur de feu
14– MBI Lucien Danseur, percussion, cracheur de feu
15– EBELLE Alice Danseuse
16– YANGAMEN MOUANGUE Danseuse
17– NDEDI Emmanuel Danseur, percussion
18– NGOSSONGO N. Mireine Danseuse
19– NDOUMBE NYAMBE Frédéric Danseur, percussion
20- SISSI Djemba Danseuse
21- MASSANGO Danseuse

22- EYANGO Danseur


APERCU HISTORIQUE
LE NGOSO OU L’HISTOIRE D’UNE RENAISSANCE
Un regard de Valère EPEE.


A chaque porté sa clé. Et si l’art musical est cette clé qui, sans paroles, ouvre la porte du cœur au profond mystère des harmonies sonores, le chant, son principal dérivé, à pour corps la parole porteuse se message et pour support la mélodie, le rythme et l’harmonie, poésie desdits messages.

En Afrique Noire, il est un type de chant dont l’essence est de codifier à la manière du proverbe la sagesse ancestrale et d’en véhiculer messages et leçons ; et ce, en rythmes contrastés, en rimes onomatopéiques, en roucoulements polyphoniques, avec généralement l’aide d’instruments divers. Sur la côte Atlantique camerounaise, la langue duala lui a donné éloquemment le nom de NGOSO, cet oiseau de haut vol auquel Nyambeé le Créateur donna la paroel avec mission d’enseigner à l’homme les mérites de la vertu et les dangers du vice.

Mélopée souvent lyrique, le Ngoso s’accompagne généralement de percussions : tam-tams parleurs (belimbi), cloches traditionnelles (miken), cliquettes de bois (mbaka), grelots de danse (mangongo), castagnettes (ndumb’a mudute) et que sais-je encore ? Son jeu est pour aisi dire théâtral : partagé entre solos lancés, réponses collectives et reprises solitaires ou en duo (mininga) ; il s’articule en deux genres – le profane et le sacré – répartis eux-mêmes en styles circonstanciés :

LE NGOS’ENYENGE, nommé d’après le chanteur ENYENGE KINYE, la voix plus célébrée en matière de chant de joie et d’amour. Un véritable troubadour sillonnant dans sa pirogue les villages des bords du fleuve les trémolos pleins la bouche, avec cette « aura » du destin qui lui conféra le patronyme de la course (Enyenge ne veut-il pas dire la joie de vivre ?). Cet enfant d’Ewodi en tout cas marqua de son empreinte le genre tout entier, avec Sampa de Bonabéri.
Interview de Maître KOUOH SONGUE

Qu’est-ce que le NGOSO

Le Ngoso, c’est d’abord un oiseau (le perroquet) pourquoi le perroquet ? Parce ce qu’il a l’art de concevoir les mélodies, d’imiter et d’improviser.

Le NGOSO entendu comme chanson vocale est aussi âme immortelle qui ne cesse de vaguer entre le visible et l’invisible, son âme est aussi partout et nulle part, l’âme du NGOSO épouse l’esprit de celui ou celle qui la porte et l’emmène à la découverte des richesses de son subconscient lui permettant d’orienter sa mélodie, et de concevoir à l’instantané les paroles soutenant cette mélodie afin de créer l’harmonie ou l’angoisse dans un espace localisé.

Combien de types de NGOSO existe-il ?

Il existe plusieurs types de NGOSO, mais les plus connus sont le MUNDENE, ENYENGE, SAMPAH.

Le MUNDENE et ENYENGE sont aussi les plus vulgarisés. Le premier est à tonalité mélancolique, qui établi le plus rapidement possible l’ union entre les esprits des vivants, et des morts, la communication sensorielle de tout ce qui se meut aux alentours, met en communication les esprits errants et lointains pour la sacralisation du message que comporte sa mélodie.

Le second est à tonalité vivace et ambiante d’une mélodie cadencée, approprié pour les moments de joie et poétique. Tel que son nom l’indique sa spécialité est beaucoup sensible sur l’ar de sa chorégraphie.
Quel impact le NGOSO a dans la tradition SAWA ?

L’impact du NGOSO dans la tradition SAWA est pluridimensionnel tant sur le plan artistique par la fabrication de ses instruments de musique, que sur le plan culturel par l’utilisation de ses instruments de musique ainsi que la pérennité du rythme de sa chorégraphie. Il en est de même pour sa contribution dans les œuvres initiatiques.

Que pensez-vous du MASOSO MA NYAMBE aujourd’hui engagé pour …..

Parlez-nous de MASOSO MA NYAMBE

Que direz-vous du MASOSO MA NYAMBE en tant que maître des cérémonies ancestrales et responsable des jeunes ?

Comme maître de cérémonies ancestrales, je dirai que MASOSO MA NYAMBE ira de l’avant s’il garde le caractère africain qui est la certitude, la témérité et l’humilité. J’ose croire que cette devise a beaucoup servi dans son parcours, raison pour laquelle il est premier groupe du NGOSO au Cameroun et même camerounais .
Eh bien, du moment où il veut amorcer le cadre de la professionnalisation, il est important de penser à mettre sur pied une chorégraphie adaptée à ses fans, qui doit être à la portée de tous. Et comme responsable des jeunes, je les encourage en tant que jeunes, de croire qu’ils appartiennent à la génération de transfiguration de l’Afrique, terre promise du troisième millénaire.


Pour nous contacter :
LE COORDONNATEUR / RESPONSABLE
Géorges MAKONGUE
B.P: 736 Douala - Cameroun
E-mail: masosomanyambe@yahoo.fr

Pour completer note site; nous comptons insérer des rubriques d'enseignements de la langue DOUALA, les us et coutumes positives des SAWA, la publication des informations provenant du villages SAWA du littoral camerounais etc...

Si vous êtes nombreux à accepter cela, nous aimerions que vous nous le fassiez savoir.
Merci de nous contacter!

Voulez-vous avoir les informations sur le NGONDO 2008 "O BODU"
Comment il s'est passé?
Les réjouissances?
La gestion des groupes de danses?
Le Carnaval lui-même?
Et autres ...

e-mail: masosomanyambe@yahoo.fr

!!!! Nous aimons bien !!!!



créez vous aussi votre propre site !
MASOSO MA NYAMBE (Musique - Autres)    -    Auteur : Géorges - Cameroun


2820 visiteurs depuis 2008-09-13
dernière mise à jour : 2011-08-27

Blog-City >> Musique >> Blog #6875

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish